•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre personnes blessées par balle au rassemblement des Raptors

Des policiers viennent en aide à une des victimes.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Quatre personnes ont été blessées par balle lundi après-midi au rassemblement qui a suivi le défilé de la victoire des Raptors, selon le chef de la police de Toronto Mark Saunders. Leur vie n'est pas en danger.

Selon le chef Saunders, il y eu deux événements distincts.

Trois personnes ont été arrêtées et deux armes à feu ont été saisies.

Deux policiers derrière un ruban jaune

Quatre personnes ont été blessées par balle, selon le chef de police Mark Saunders.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Lahodynskyj

Mark Saunders ne pouvait toutefois affirmer lundi vers 18 h que les personnes arrêtées étaient celles qui avaient tiré.

La police demande au public de lui faire parvenir des informations, des photos et des vidéos qui pourraient faire avancer l'enquête.

Dans une déclaration écrite, le maire de Toronto a remercié la police de son intervention rapide, mais déploré le fait que la violence soit venue assombrir les célébrations.

Il est décevant et fâchant pour moi, comme pour beaucoup de gens, que quelqu'un puisse se promener et tirer avec une arme à feu à ce qui était autrement un événement heureux.

John Tory, maire de Toronto

L'affaire s'est produite au coin des rues Bay et Albert.

Le maître de cérémonie a appelé au calme après un mouvement de foule. Des spectateurs ont néanmoins quitté les lieux en vitesse, laissant derrière eux des vêtements et d'autres effets personnels.

Le chef de police n'a pas pu dire combien de gens avaient été blessés dans la bousculade.

Les cérémonies, auxquelles le premier ministre canadien Justin Trudeau, le premier ministre ontarien Doug Ford et le maire de Toronto John Tory prenaient part, se sont poursuivies.

Les joueurs étaient aussi sur scène quand les coups de feu ont été entendus.

Kyle Lowry célèbre avec le trophée devant ses coéquipiers et des dignitaires, dont le premier ministre Justin Trudeau.

Kyle Lowry célèbre avec le trophée devant ses coéquipiers et des dignitaires, dont le premier ministre Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le retour à la maison a été plus lent, en raison du nombre de gens qui quittaient le centre-ville.

De nombreux circuits d'autobus et de tramway ont été modifiés. L'agence Metrolinx avait averti les usagers qu'elle s'attendait à un achalandage record.

Plus tôt dans la journée, plus d'un million de personnes s'étaient massées le long du parcours du défilé de la victoire des Raptors, selon la police. L'importance de la foule a ralenti considérablement le cortège des joueurs dans les rues du centre-ville.

Les cérémonies devant l'hôtel de ville ont commencé vers 15 h 30, quand les joueurs sont finalement arrivés, avec trois heures de retard.

Photo d'autobus rouges coincés dans une marée humaine

Les autobus transportant les joueurs des Raptors ont peiné à se frayer un chemin au sein de la foule venue voir le défilé.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

La place Nathan Phillips était pleine à craquer. En attendant l'arrivée des Raptors, l'hymne national a été interprété et les Snowbirds des Forces armées canadiennes ont survolé le centre-ville.

Les Raptors ont remporté le trophée Larry O'Brien de la NBA, jeudi dernier à Oakland, en battant les champions en titre, les Warriors, en six matchs.

Photo d'un homme qui tient un trophée de couleur or à côté de partisans qui prennent sa photo.

Le meneur de jeu des Raptors, Kyle Lowry, tient le trophée Larry O'Brien lors du défilé.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Il s'agit du premier championnat de l'équipe en 24 ans d'existence.

Ça met le basketball en avant au Canada, c’est historique!

Erika, amatrice venue de Montréal

Pour le défilé, les joueurs des Raptors se déplaçaient à bord d'autobus à deux étages à ciel ouvert.

Parmi eux, Kawhi Leonard, le joueur par excellence de la finale. Son avenir à Toronto est toutefois incertain, étant donné qu'il sera joueur autonome à la fin du mois.

La réflexion de la foule dans les lunettes fumées d'un homme qui porte une casquette

Les partisans prient pour que Kawhi Leonard reste à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

C'est extraordinaire! Personne n'est allé travailler aujourd'hui!

Kawhi Leonard, joueur vedette des Raptors

Kawhi Leonard a ajouté qu'il n'avait pas dormi au cours des derniers jours, à cause de toutes les célébrations.

Photo d'un homme qui s'appuie sur l'épaule d'un autre qui tient un trophée dans les bras.

La vedette des Raptors, Kawhi Leonard, pose en compagnie du rappeur torontois Drake.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Journée de congé

Le maire Tory avait prié les employeurs de se montrer flexibles pour permettre à leur personnel de s’absenter du travail quelques heures afin de participer à la fête.

J’encourage tout le monde dans cette ville à exprimer son soutien, sa fierté, son amour et appréciation à cette équipe extraordinaire, a-t-il dit.

Pour s'assurer d'être aux premières loges, des partisans avaient même passé la nuit à la place Nathan Phillips.

Des fans qui applaudissent lors d'un rassemblement extérieur

Le maire John Tory s'est mêlé à la foule des partisans à Jurassic Park lors du match du 2 juin.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le maire avait officiellement décrété que lundi était la journée We The North, reprenant ainsi le slogan de l’équipe torontoise de basketball.

Toronto a prouvé qu'elle est une ville de basketball et que ce sport prospère dans le Nord, pouvait-on lire dans la proclamation de M. Tory.

Photo d'une peinture de Nick Nurse dont la tête est entourée d'une auréole dans un cadre de couleur or.

Un portrait-hommage à l'entraîneur des Raptors, Nick Nurse, au centre-ville de Toronto

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Les Torontois n’avaient pas célébré un pareil exploit d'une de leurs équipes sportives professionnelles depuis que les Blue Jays ont remporté la Série mondiale en 1992 et en 1993.

Un défilé avait eu lieu en 2017 pour célébrer la conquête par le Toronto FC de la Coupe MLS, mais l'événement n'avait pas du tout la même envergure.

Je réalise un rêve, affirme Serge Ibaka, un joueur des Raptors d'origine congolaise.

Son coéquipier Chris Boucher, un Montréalais, abonde dans le même sens : Je me sens comme sur un nuage.

Armes à feu

Sports