•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des aînés autochtones partagent leur savoir avec des travailleurs des services à l’enfance

Des tentes autochtones sous un ciel bleu.

Des tipis ont été insatllés dans une ère boisé du comté de Kananaskis spécialement pour la conférence.

Photo : Radio-Canada / Livia Manywounds

Radio-Canada

Des travailleurs des services à l’enfance ont eu la chance, pendant deux jours, de vivre et discuter avec 20 aînés autochtones de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan.

La conférence appelée Miskamaso, un mot cri qui signifie découvre-toi, était organisée dans une ère boisée du comté de Kananaskis.

Les services à l’enfance de Calgary ont organisé cet événement en collaboration avec Miskanawah, une organisation à but non lucratif qui travaille auprès des jeunes en situation de vulnérabilité.

Les aînés autochtones ont ainsi partagé leur savoir culturel, leurs traditions et de nombreux autres enseignements dans le but d’aider les travailleurs de première ligne à soutenir la guérison et la réconciliation.

Un homme et une femme pose devant un tipi.

Faisal Qureshi and Emma Perry faisaient partie des participants.

Photo : Radio-Canada / Livia Manywounds

Une rare occasion

Selon les organisateurs, il est rare de voir autant d’aînés autochtones rassemblés dans un contexte éducationnel.

L’aînée Ruth Scalplock, de la Première Nation Siksika, proposait un atelier sur la violence latérale.

J’aide les participants à reconnaître certains comportements et certaines attitudes pour faire en sorte qu’ils puissent mieux intervenir auprès de nos jeunes, explique-t-elle.

En plus de pouvoir suivre de nombreux ateliers, les participants avaient aussi la chance de dormir sur place dans des tentes et participer à des cérémonies traditionnelles.

Avec des informations de CBC

Alberta

Autochtones