•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage à la vache canadienne à la Folle virée gourmande des Îles-de-la-Madeleine

Veau confit du chef Stéphane Modat présenté dans une assiette de l'artiste-céramiste Patrick LeBlond rendant hommage au troupeau de vache canadienne de la Fromagerie du Pied-de-Vent aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Philippe Grenier

La Folle virée gourmande bat son plein aux Îles-de-la-Madeleine jusqu'au 20 juin. L'événement, qui fait la promotion des produits locaux, permet de marier le savoir-faire d'artistes, de restaurateurs, de cuisiniers et d'entrepreneurs madelinots. Samedi soir, la vache canadienne était à l'honneur.

À Havre-Aubert, dans un Café de la Grave rempli à pleine capacité, la soirée intitulée À la vache a été un grand cru de l'édition 2019 de la Folle Virée gourmande aux Îles-de-la-Madeleine.

Patrick LeBlond tient une assiette.

Patrick LeBlond, artiste-céramiste avec une de ses assiettes rendant hommage à la vache canadienne. Chacune de ses pièces est unique.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Patrick LeBlond se rappelle de l'idée qui a mené à l'événement. J'ai remarqué qu'il y avait un abondance de beaux produits, de bons cuisiniers et de bons artisans et je me suis dit, pourquoi pas faire un mariage de tout ça.

Ce n'était pas une idée si folle parce que maintenant, c'est la neuvième édition.

Patrick LeBlond, artiste-céramiste
Des assiettes accrochées au mur.

Les oeuvres de Patrice LeBlond sont exposées au mur du Café de la Grave.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le céramiste est accompagné cette année dans sa folle virée de la Fromagerie du Pied-de-Vent, du Café de la Grave et de Stéphane Modat, chef du restaurant Le Champlain, au Château Frontenac.

Cette année, les amis ont voulu rendre hommage au troupeau de vaches canadiennes de la Fromagerie.

Les vaches qui produisent le lait dont est issu le fromage Pied-de-Vent restent au grand air le plus possible.

Les vaches qui produisent le lait dont est issu le fromage Pied-de-Vent demeurent le plus possible au grand air.

Photo : courtoisie Dominique Arseneau

Pour le chef de l'année au Québec, l'important, c'était de créer des plats avec les produits d'ici.

Stéphane Modat

Le chef Stéphane Modat du restaurant Le Champlain du Château Frontenac a répondu à l'appel de son ami Patrick LeBlond pour participer à la Folle Virée gourmande 2019.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le plat de veau confit a été servi dans les assiettes de Patrick LeBlond, qui étaient aussi exposées au mur.

En tête, j'avais une idée de noir et de blanc pour illustrer la vache canadienne et j'ai voulu interpréter cette vache-là, ce troupeau sur les dunes, sur les buttes, dans l'environnement.

Un tartare canadienne avec mayonnaise au hareng fumé de Ben à Ben, chips de levain, ketchup de sureau et Pied-de-Vent du jour servi dans une boite de fromage jeune-coeur.

Un tartare canadienne avec mayonnaise au hareng fumé de Ben à Ben, chips de levain, ketchup de sureau et Pied-de-Vent du jour servi dans une boîte de fromage jeune-coeur.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Ces vaches font la fierté des copropriétaire de la fromagerie, qui fête ses vingt ans cette année.

On a voulu mettre en valeur cette race-là, ce qu'elle apporte aussi dans l'entreprise pour son lait, le fromage qu'elle donne dit Renée Landry.

Bouillon et flanc roulé aux herbes et aux abats avec pesto de têtes de violon du continent présenté sur un plateau.

Bouillon et flanc roulé aux herbes et aux abats avec pesto de têtes de violon du continent préparé par le chef Stéphane Modat lors de la Folle Virée gourmande de samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Dominique Arseneau, copropriétaire, renchéri : C'est une belle occasion de fêter la vache canadienne qui se doit d'être fêtée, parce que c'est une richesse québécoise qui a été longtemps oubliée.

Clément Cormier chante.

Clément Cormier chante entre deux services lors de la Folle Virée gourmande de samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Des artistes locaux mettent leur grain de sel entre les services.

Pour Marie-Claude Vigneau, propriétaire du Café de la Grave, c'était de créer l'ambiance autour de la vache canadienne.

Ça nous a fait penser à la Soirée canadienne, on est partis de ça.

Marie-Claude Vigneau, propriétaire du Café de la Grave
Un violoniste et une pianiste jouent au Café de la Grave.

Des musiciens lors de la soirée.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Cette belle soirée a aussi fait la fierté de Patrick LeBlond.

D'abord, on se retrouve, et on partage un moment exceptionnel, unique dans l'année!

Le Café de la Grave de Havre-Aubert.

Le Café de la Grave de Havre-Aubert.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le dernier événement de la Folle Virée gourmande intitulé Chaud d'Boucane se tiendra le jeudi le 20 juin au Vieux Couvent de Havre-aux-Maisons.

    Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

    Gastronomie