•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fumée des feux de forêt : Haida Gwaii épargné depuis 2017

Plage de roches bordée par les arbres sur l'archipel Haida Gwaii

Plage sur l'archipel Haida Gwaii

Photo : Christian Amundson/CBC

Radio-Canada

L’archipel de Haida Gwaii au large de la côte nord de la Colombie-Britannique est le seul endroit de la province qui n’a pas été touché par la fumée des feux de forêt au cours des deux dernières saisons d’incendie, selon les données provinciales.

L'archipel de 150 îles est reconnu pour ses paysages, sa faune, son patrimoine et ses pluies.

Selon les données du ministère de l’Environnement de la province, la région n'a pas reçu d'avis de mauvaise qualité de l'air lié aux feux de forêt en 2017 et 2018.

Barry Pages, le maire de Masset sur la plus grande île de l'archipel, affirme que les résidents se considèrent chanceux, mais savent que la situation pourrait changer.

« Nous avons été très chanceux jusqu’à maintenant de ne pas avoir eu de feux de forêt, dit-il, mais nous avons remarqué que le printemps et l’été deviennent plus secs. »

Depuis 2017, le ministère de l’Environnement de la province diffuse des bulletins sur la qualité de l'air en lien avec les feux de forêt. Des avis sont publiés lorsque la concentration de polluants et particules dans l'air excède les normes.

Vue aérienne d'une forêt en feu sous un panache de fumée.

Feu de forêt en Colombie-Britannique en 2018

Photo : La Presse canadienne / BC Wildfire Services

112 bulletins à Quesnel

Quant à elle, à l'opposé su spectre, la région de Cariboo, près de Quesnel en Colombie-Britannique, a reçu 112 bulletins de ciel enfumé depuis 2017, soit le plus grand nombre dans la province.

Le maire de Quesnel, Bob Simpson, affirme que la fumée des feux de forêt représente un grand changement pour sa collectivité.

« Cela nous pousse à réfléchir à la façon dont nous pouvons aider la communauté à traverser ce genre d’événements si c’est devenu notre "nouvelle normalité" », dit-il.

Une partie de la solution consistera à réunir des sommes pour améliorer les systèmes de filtration de l'air dans les lieux publics intérieurs, comme l’aréna de la ville, afin que les résidents puissent s'y réfugier pendant l’été.

La Ville veut aussi fournir aux habitants des trousses personnelles avec des masques pour filtrer les particules.

M. Simpson affirme que les journées de fumée incessantes préoccupent les résidents en ce qui a trait à leur santé.

« Vous pouvez gérer une journée, mais si vous avez des jours successifs, il y a des moments où nous avons eu une dizaine de jours consécutifs et où vous avez vraiment l’impression que votre santé est compromise », explique M. Simpson.

Tourisme

Un autre grand défi pour M. Simpson et sa collectivité est de faire en sorte que les touristes continuent de venir visiter les attractions de la région.

M. Simpson affirme que les exploitants d’entreprises touristiques suggèrent déjà aux visiteurs de réserver en mai, juin, septembre ou octobre pour éviter la possibilité d’une annulation en juillet ou en août.

« Nous avons à vivre avec ça et à voir ce qui arrive », dit le maire au sujet de l’imprévisibilité des feux de forêt.

Quant au maire de Masset, il mentionne que Haida Gwaii ne se présente pas comme une destination sans fumée. Selon lui, le tourisme continue de croître dans la région en raison des bonnes conditions de surf et de la beauté naturelle de la région.

« Si [les gens] aiment le plein air, ils adoreront Haida Gwaii », affirme-t-il, ajoutant que les collectivités élaborent néanmoins des plans sur la façon de gérer les feux de forêt s’ils se produisent.

Avec les informations de Chad Pawson

Colombie-Britannique et Yukon

Feux de forêt