•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Escuminac, 60 ans après : commémoration de la pire tragédie de pêcheurs de l'histoire du Canada

La tragédie d'Escuminac a fait 35 morts en 1959.

Photo : Radio-Canada

Francis Pilon

Janice Daigle avait seulement six mois lorsque son père et 34 autres pêcheurs sont morts, il y a 60 ans, en prenant la mer au moment où une tempête tropicale fonçait vers eux.

Dans la nuit du 19 au 20 juin 1959, au quai du petit village d'Escuminac au Nouveau-Brunswick, une cinquantaine de bateaux partent à la pêche au saumon en fin d'après-midi.

Chez nous, j'avais seulement six mois quand mon père est mort. C'était difficile pour ma mère, nous, on était cinq enfants. Plusieurs familles comme la mienne ont été aidées par les grands-parents. Toute la petite communauté d'Escuminac a été touchée.

Janice Daigle
Janice Daigle sur les quais d'Escuminac.

Janice Daigle a perdu son père dans la tragédie d'Escuminac lorsqu'elle était âgée de six mois seulement.

Photo : Radio-Canada

À l'époque, le bureau météorologique d'Halifax envoie une alerte radio, signalant l'arrivée imminente d'un ouragan. Les pêcheurs prennent le large dans de petites embarcations sans radar ni radio.

Des vents de 120 km à l'heure se lèvent subitement. Des vagues allant jusqu'à 15 m avalent 22 bateaux et emportent la vie de 35 pêcheurs au total, dont une dizaine étaient des Acadiens.

Le monument en hommage aux victimes de la tragédie d'Escuminac photographié le 16 juin 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le monument en mémoire des 35 pêcheurs morts au large d'Escuminac en juin 1959.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Une communauté secouée

« Ç'a tellement bouleversé de gens. Je trouve que c'est important que notre communauté ne l'oublie pas et toute notre province non plus. Je trouve ça important que les jeunes le sachent. Ça fait partie de notre patrimoine. Beaucoup de gens ont été affectés, mais on s'en est sortis », souligne Mme Daigle.

Des hommes transportent un cercueil.

Enterrement des pêcheurs mort durant la tragédie d'Escuminac en 1959.

Photo : Radio-Canada

La tragédie a laissé des marques très profondes dans la communauté néo-brunswickoise. Soixante ans plus tard, les souvenirs sont bien vivants.

Durant toute la fin de semaine, des commémorations ont eu lieu pour souligner cet événement.

Hommes assis, coiffés de chapeaux de pêcheurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cérémonie à Escuminac le 16 juin 2019, pour commémorer les 35 pêcheurs qui ont perdu la vie en mer en 1959.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Dimanche, c'est toute la communauté d'Escuminac qui s'est souvenue de ces hommes que la mer a emportés. Soixante ans après la tragédie, on a rendu hommage à ces veuves et ces enfants.

Le courage d'une vingtaine de rescapés a d'ailleurs été souligné. Juste à côté du quai où les pêcheurs ont été aperçus pour la dernière fois, on salue leur bravoure.

Nouveau-Brunswick

Accidents et catastrophes