•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Espèces envahissantes : des mesures impopulaires au lac Saint-Mathieu

Le myriophylle à épi est omniprésent dans les eaux du lac à la Tortue, à Shawinigan.

Le myriophylle à épi est une plante aquatique envahissante qui peut compromettre les activités nautiques et entraîner la chute des propriétés foncières près des lacs touchés, au Québec.

Photo : Radio-Canada

Miriane Demers-Lemay

La lutte contre le myriophylle à épi, une plante envahissant les lacs, ne semble pas gagnée d’avance dans certaines municipalités. À Saint-Mathieu-de-Rioux, au Bas-Saint-Laurent, les mesures de prévention contre la plante créent des tensions en raison de la hausse des tarifs pour les usagers du lac de la région.

Une station de lavage pour les embarcations a été inaugurée, samedi, sur les berges du lac Saint-Mathieu. L’objectif de cette mesure est de prévenir l’établissement du myriophylle à épi, une plante exotique envahissante observée dans des dizaines de lacs de la province.

C’est la mesure préventive numéro un pour éviter que des fragments ne soient transportés d’un lac contaminé vers un autre, explique Louis David Pitre, coordonnateur de projet à l'Organisme des bassins versants du nord-est du Bas-Saint-Laurent.

Pancarte de sensibilisation près du lac Saint-Mathieu

La Municipalité de Saint-Mathieu-de-Rioux prend des mesures préventives contre l'établissement du myriophylle à épi dans le lac Saint-Mathieu.

Photo : Radio-Canada / Maya Arseneau

C’est important de prendre des mesures comme celles-là et de protéger notre environnement, renchérit Ghyslaine Labelle, conseillère municipale de Saint-Mathieu-de-Rioux.

Cette mesure ne fait pas que des contents, puisque la Municipalité a décidé d’encaisser le coût de la nouvelle installation en doublant la tarification pour l’accès des embarcations au lac pour les usagers qui ne résident pas de façon permanente à Saint-Mathieu-de-Rioux.

À titre d’exemple, l’accès au lac pour un bateau sera maintenant de 200 $ annuellement, ou de 20 $ par jour.

Réunion à Saint-Mathieu-de-Rioux

La présentation du fonctionnement de la nouvelle station de lavage pour les embarcations du lac Saint-Mathieu a créé beaucoup de remous chez les usagers du lacs, mécontents de l'augmentation des tarifs associés à l'accès des embarcations.

Photo : Radio-Canada / Maya Arseneau

Plusieurs résidents temporaires ont d’ailleurs dénoncé ces nouveaux tarifs dans une rencontre municipale qui s’est déroulée dans un climat tendu, samedi. La Municipalité s’est toutefois montrée ouverte à réviser l’augmentation des tarifs pour la prochaine année.

Avec les informations de Maya Arseneau

Bas-Saint-Laurent

Protection des écosystèmes