•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens du Pontiac veulent préserver la piste Cycloparc PPJ pour les cyclistes et les marcheurs

Deux pancartes indique que les VTT ne sont pas admis et qu'une amende de 250 $ est prévue si une infraction est commise.

Les amateurs de VTT veulent avoir accès à la piste cyclable puisqu’il s’agit d’un lien sécuritaire entre Campbell’s Bay et Fort-Coulonge.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des résidents du Pontiac qui s'opposent aux changements concernant la piste Cycloparc PPJ ressortent leurs armes en prévision d'une rencontre qui aura lieu mercredi prochain à ce sujet.

La piste est normalement réservée aux piétons, aux cyclistes et aux amateurs de patinage à roulettes. Les citoyens qui s'opposent à la conversion de la piste craignent que la cohabitation des VTT, des cyclistes et des marcheurs engendre des problèmes de sécurité.

Cette piste cyclable est un sujet de dissension depuis qu'un comité, mis sur pied par la MRC en 2016, a suggéré de convertir la voie en piste à usage multiple. Ce changement aurait permis aux utilisateurs de véhicules tout terrain (VTT) d'y avoir accès, mais la proposition a été refusée.

La préfète de la MRC de Pontiac, Jane Toller, a cependant indiqué vouloir relancer le débat. Selon cette dernière, il s'agit d'une question de développement économique et de tourisme.

La culture du Pontiac, c'est la chasse et la pêche, a-t-elle ajouté. Nos chasseurs voudraient partager.

Jane Toller en entrevue à l'extérieur.

La préfète de la MRC de Pontiac, Jane Toller, est en faveur du partage des pistes.

Photo : Radio-Canada

Mme Toller a créé un nouveau groupe pour étudier la question. Il est composé de cinq maires qui se sont portés volontaires, a-t-elle ajouté.

Je suis confiante. Ils vont tout prendre en considération et ils feront un excellent travail.

Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac

De son côté, le groupe PPJ Verte a demandé un siège au comité, requête qui lui a été refusée, a indiqué l'une des membres du groupe, Dominique Bomans. Trois des cinq maires se sont déjà affichés en faveur du partage de la piste précédemment, ce qui inquiète Mme Bomans.

Cette dernière ajoute qu'il s'agit du seul parc que tout le monde peut utiliser à un prix raisonnable. Elle dénonce la décision de rouvrir le dossier.

Je trouve dommage qu’à l’heure où on défend l’environnement un peu partout, le Pontiac ne se rende pas compte qu’une piste cyclable, c’est quelque chose d’important.

Dominique Bomans membre du groupe PPJ Verte

Une perte de financement à prévoir

La piste cyclable Cycloparc PPJ est un sentier de 92 kilomètres qui fait partie du réseau de la route verte. Les opposants au projet de conversion prétendent que la piste risque d'être retirée du réseau advenant un nouvel usage du sentier.

En effet, le réseau Route verte Québec, qui financement le Cycloparc PPJ, refuse le partage des pistes. Ainsi, l'aménagement de celle-ci serait compromis, croit Mme Bomans.

Mme Toller a renchéri qu'il y avait forcement du financement pour les pistes mixtes.

Le groupe PPJ Verte a lancé une pétition en ligne pour faire part de son désaccord. On ne sait pas quand la résolution sera présentée. Le club de quad du Pontiac a préféré ne pas commenter la situation pour le moment.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Mobilisation citoyenne