•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Autochtones et un promoteur immobilier réclament la protection d’un cimetière sacré

Le chef Dalton Silver et Sonny McHalsie marchent l'un à côté de l'autre autour de deux gros rochers.

Le chef Dalton Silver et Sonny McHalsie marchent autour du site Lighting Rock.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Des leaders autochtones de la Colombie-Britannique et des États-Unis se sont réunis vendredi autour d’un lieu d’inhumation sacré avec à leurs côtés un des propriétaires du terrain situé à Abbotsford. Ensemble, ils ont demandé au gouvernement provincial de protéger ce site.

Selon le chef de la Première Nation de Sumas, Dalton Silver, le cimetière contient des centaines voire des milliers de membres de sa communauté et des membres de la Premières Nations de Sto:lo.  De 80 à 90 % de la population autochtone a été emportée par la variole, une maladie infectieuse venant des nombreux colonisateurs européens.

Les Sumas se battent depuis des années pour que leur soit rendu le terrain de 65 hectares dénommé Lightning Rock. « Je ne peux vous expliquer en détail l’importance culturelle et spirituelle de protéger l’endroit où reposent nos ancêtres », explique le chef Silver.

Le chef Dalton Silver répand du tabac lors d'une cérémonie au pied du site Lightning Rock.

Le chef Dalton Silver répand du tabac lors d'une cérémonie au pied du site Lightning Rock.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Le terrain a été acheté en 2011 par des promoteurs immobiliers, dont Cold Water Ranch Developments qui voulait y construire un centre commercial penché sur l'agriculture.  Or, comme le raconte John Glazema de Cold Water Ranch, les travaux n’ont pas été entamés et ce n'est qu'un an après son achat qu'il a appris que sa propriété était un lieu sacré.

. « Nous ferons ce qui est juste par rapport à ce cimetière », dit-il.

Il est d’accord pour rendre le terrain à la Première Nation de Sumas, à condition que le gouvernement de la Colombie-Britannique soit d'accord de rembourser aux investisseurs leurs coûts de 12 millions de dollars.

Dans un communiqué, le ministère des Forêts et des Terres a indiqué que le gouvernement provincial « continue de travailler pour trouver une solution et ainsi protéger le site Lightning Rock ».

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones