•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Franco-Ontarien dans le circuit masculin de tennis en fauteuil roulant

Un homme est assis dans un fauteuil roulant. Il joue au tennis.

Le Franco-Ontarien Shawn Courchesne fait partie des meilleurs joueurs de tennis en fauteuil roulant au pays.

Photo : Soumise par Shawn Courchesne

Radio-Canada

Le meilleur joueur de tennis en fauteuil roulant de la province, le Franco-Ontarien Shawn Courchesne, participe cette fin de semaine au tournoi Windsor Classic, l’une des étapes du circuit masculin de la Fédération internationale de Tennis.

C’est un tournoi assez local. Ça me donne une opportunité de jouer dans les tournois qui sont proches de chez nous [et pour lesquels] je ne dois pas dépenser beaucoup d’argent pour y aller, explique Shawn Courchesne.

Paraplégique depuis l'âge de 18 ans après un accident de moto, Shawn Couchesne fréquente le circuit professionnel de tennis depuis 2017.

Sa progression dans ce sport est fulgurante puisqu'il est parvenu à se hisser parmi les meilleurs après seulement deux ans sur les courts de tennis.

Numéro un en Ontario, 8e au classement national et parmi les 450 meilleurs joueurs au monde, l'athlète de 26 ans a remporté au cours de ces dernières années de nombreuses victoires.

Je mets beaucoup d'efforts dans le sport. C'est vraiment encourageant d'avoir des résultats de même, confie-t-il.

Et ses ambitions ne s'arrêtent pas là. J'aimerais représenter le Canada (...), mais je dois encore travailler fort pour me rendre aux paralympiques. J'aimerais aussi faire les Jeux panam.

Il se donne deux à trois ans pour parvenir à se qualifier.

Un tournoi entre performances et rencontres

Si le tournoi de Windsor est à l’un des échelons les plus bas des circuits professionnels, la compétition reste de taille avec des joueurs venus d’Espagne, d'Australie, du Brésil et surtout des États-Unis.

Ça permet de voir le calibre autour du monde, explique le joueur originaire de Brampton.

Mais au-delà des courts de tennis, ce qu'il apprécie avant tout ce sont les gens qu'il rencontre.

On voit des gens avec d’autres handicaps qui ont ben des histoires, pis il y a ben des amitiés que tu fais, raconte-t-il.

À Windsor, son parcours s’est arrêté à l’issue du deuxième tour vendredi, mais il est très satisfait de son tournoi puisqu’il s'est incliné face Connor Stroud, le numéro 2 mondial aux États-Unis et 57e joueur mondial.

Windsor

Parasports