•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Verglas, pannes et 13,7 millions en coûts pour Hydro-Québec

Un homme au sommet d'une grue répare des fils électriques endommagés par le verglas.

Des équipes d'Hydro-Québec tentent de rétablir le courant lors de l'épisode de verglas du mois d'avril.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La facture de l'épisode de verglas qui a plongé des centaines de milliers de clients d'Hydro-Québec dans le noir en avril a été salée pour la société d'État, puisque cet épisode météorologique lui a coûté 13,7 millions de dollars.

C'est ce que révèlent des données fournies par Hydro-Québec à la demande de La Presse canadienne.

En comparaison, la société d'État avait déjà indiqué que les dépenses liées aux dégâts provoqués par les tornades ayant déferlé sur la région de Gatineau, en Outaouais, en septembre dernier, étaient estimées à 8,4 millions.

Au plus fort des pannes, qui se sont échelonnées du 8 au 12 avril, quelque 316 000 clients résidentiels situés à Montréal, à Laval, dans les Laurentides et dans Lanaudière ont été privés de courant.

Pour remédier à la situation, Hydro-Québec a compté jusqu'à 1000 employés sur le terrain en plus de faire appel aux services d'équipes externes – Hydro-Sherbrooke et Green Mountain Power, du Vermont.

Près de 45 500 heures supplémentaires ont été travaillées, principalement par des monteurs de ligne, ce qui représente des dépenses de 3,6 millions.

Beaucoup d’heures supplémentaires chez Hydro

Même si Hydro-Québec dit faire des efforts pour limiter le nombre d'heures supplémentaires, la société d'État risque une fois de plus de voir sa facture totale poursuivre sa progression en 2019.

L'an dernier, près de 165 millions ont été versés en heures supplémentaires, une somme qui tenait compte notamment des tornades à Gatineau ainsi que de l'importante tempête ayant frappé les Îles-de-la-Madeleine.

« Des événements climatiques comme ceux-ci [l'épisode de verglas] viennent brouiller les cartes, car il faut déployer les ressources nécessaires pour rétablir le courant », a expliqué un porte-parole de la société d'État, Louis-Olivier Batty, au cours d'un entretien téléphonique.

Pour retirer les nombreuses branches d'arbres qui se trouvaient sur son réseau de distribution après avoir cédé sous le poids du verglas, Hydro-Québec a également dû allonger un million en contrats sans procéder à des appels d'offres, principalement pour l'élagage et l'abattage d'arbres.

Dans l'ensemble, les « travaux liés à la végétation et aux services externes », comme l'appel lancé aux équipes d'Hydro-Sherbrooke et Green Mountain Power, ont coûté 4,5 millions.

« Lorsqu'on demande un coup de main à d'autres équipes, c'est la compagnie à l'origine de la demande qui doit assumer 100 % des frais, a dit M. Batty. On paye leur hébergement et leur temps. »

Conditions météorologiques

Environnement