•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de Sherbrookois marchent pour lutter contre la SLA

Un groupe de gens tient une pancarte où il est écrit « marche pour la SLA ».

Une centaine de sherbrookois touchés de près ou de loin par la SLA ont marché samedi autour du lac des Nations de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Une centaine de participants ont répondu à l'invitation de la Société de la sclérose latérale amyotrophique, la SLA, du Québec. Les familles touchées par la SLA ont marché samedi au lac des Nations de Sherbrooke.

Tout le monde qui est ici aujourd’hui est touché de loin ou de près par la maladie, lance d’emblée la présidente du conseil d’administration de la Société de la SLA du Québec, Susan Kennerknecht.

La maladie touche tout le monde, pas seulement la personne atteinte. Quand on reçoit un diagnostic de SLA, ça coupe le souffle, ça change la vie complètement.

Susan Kennerknecht, présidente du conseil d’administration de la Société de la SLA du Québec

Le rassemblement vise à recueillir des fonds pour financer les programmes et services de la Société de la SLA Québec.

La Société de la SLA du Québec est là pour supporter ces familles, explique Susan Kennerknecht. On fournit des services aux gens attentes, aux familles pour les aider à vivre tous les jours.

L’organisme veut rappeler au gouvernement canadien l’urgence d’agir pour lutter contre la maladie.

Les personnes atteintes [de la SLA] n’ont pas de temps. C’est une maladie qui malheureusement avance très rapidement. L’espérance de vie est de deux à cinq ans. On continue notre pression sur les gens qui ont le pouvoir de faire le changement, souligne Mme Kennerknecht.

L’organisme a recueilli près de 15 000 $.

D’autres marches sous le même thème auront également lieu à Québec, Laval, Rivière-du-Loup, Montréal et Charlevoix.

Estrie

Maladie