•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De petits entrepreneurs à la conquête de Sept-Îles

Sur la table plusieurs enrobages multicolores de paquets de bonbons

Diverses créations réalisées par des jeunes sont à vendre à la grande journée des petits entrepreneurs.

Photo : Radio-Canada / Alix-Anne Turcotti

Alix-Anne Turcotti

« Être créatif et s’amuser », c’est le mot d’ordre de la journée pour les participants à la Grande journée des petits entrepreneurs à Sept-Îles. Une quinzaine de jeunes âgés de 5 à 12 ans, accompagnés de leurs parents, jouent les vendeurs le temps d’une journée.

Les abris du parc du Vieux-Quai permettent d’accueillir les kiosques préparés par les entrepreneurs en herbe.

Sur les tables sont disposés des gâteaux, de la limonade, des sucreries, ou encore des plantes vertes. Des jeunes proposent aussi la confection de tatouages temporaires.

L’une des organisatrices de l’évènement, la directrice de la SADC de la Côte-Nord, Annick Thibouthot, précise que cette journée vise à développer le désir d’entreprendre chez les jeunes.

Annick Thiboutot souriante. Derrière elle,  le kiosque de vente de petits gâteaux.

Annick Thibouthot supervise le travail des petits entrepreneurs.

Photo : Radio-Canada

Les jeunes développent leur créativité et il faut commencer jeune pour développer le désir d’entreprendre.

Annick Thibouthot, organisatrice de l’évènement

Âgée de huit, Amy Deschênes apprécie son expérience. Elle a confectionné plusieurs sacs de bonbons de façon originale.

Amy Deschênes sourit. Elle est assise à son kiosque devant ses étalages de bonbons.

Amy Deschênes vend des sachets de bonbons décorés

Photo : Radio-Canada

On a ici des petits sacs papillon, on a des petits plats ananas, il y a des petits plats à crème glacée, des petits sacs de bonbons, explique-t-elle.

Son expérience lui permet de prendre confiance en elle et d’amasser de l’argent de poche.

Ça me fait du bien que les gens viennent m’acheter des choses, ça me rend heureuse, et j’économise pour quelque chose que plus tard j’aimerais avoir.

Amy Deschênes

De son côté, Maxime Lavoie a décidé de vendre de la limonade. Âgée elle aussi de huit ans, elle sait déjà qu’elle a la fibre entrepreneuriale .

Plus tard, j’aimerais avoir une entreprise d’animalerie, déclare-t-elle.

Maxime sourit à la caméra. À côté d'elle, des cruches de limonade sont posées.

Maxime à son kiosque de limonade

Photo : Radio-Canada

La Grande journée des petits entrepreneurs a été créée en 2014 et se déroule, depuis, chaque année en juin.

Côte-Nord

Jeunesse