•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charlevoix se mobilise pour le maintien des services à l'hôpital de La Malbaie

Une foule composée de personnes de tous les âges manifeste dans les rues de La Malbaie.

Plusieurs dizaines de personnes ont participé à la manifestation.

Photo : Facebook / Tous debout pour maintenir la qualité de nos soins de santé dans Charlevoix

Radio-Canada

De nombreux citoyens ont manifesté samedi pour le maintien de l'ensemble des services de santé à l'hôpital de La Malbaie.

Plusieurs dizaines de personnes s'étaient données rendez-vous vous en matinée dans la ville charlevoisienne. Des résidents, mais aussi des citoyens des municipalités voisines, dont Saint-Siméon, ont répondu à l'appel.

Encore récemment, de l'incertitude planait concernant la couverture en radiologie pour la saison estivale, ce qui était au départ l'objet de la manifestation.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a cependant annoncé, le 5 juin, le maintien de cette unité pour tout l'été.

Mélanie Otis, porte-parole duCIUSSS, a indiqué samedi que deux radiologistes avaient été embauchés récemment. En ce moment, on est à travailler pour finaliser la pérennité de cette entente-là, pour qu`à l'automne, les services soient aussi assurés.

Missions de recrutement

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale vient tout juste de terminer une mission de recrutement à Paris, en France, notamment pour combler des postes dans Charlevoix. Une autre est prévue prochainement en Tunisie.

C'est sûr qu'on est dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. C'est sûr que ça vient ajouter une pression sur nos équipes et la population est témoin de ça. La population est témoin de ça à La Malbaie, mais aussi ailleurs, souligne Mélanie Otis.

Pour éviter les découvertures et les transferts de services vers les grands centres, comme Québec, Mme Otis assure que tout est mis en oeuvre afin de recruter du personnel.

Plus tôt ce printemps, ce sont les services d'obstétrique qui ont écopé, faute de personnel. Pendant quelques jours, tous les accouchements ont été dirigés vers Québec.

En pareil contexte, une jeune femme avait même dû accoucher dans sa voiture, ce qui avait poussé la ministre de la Santé, Danielle McCann, à réagir.

Québec

Santé