•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau prêtre ordonné à Lac-Mégantic

Monseigneur Luc Cyr procède à l’ordination du nouveau prêtre Francis Morency.

L'ordination du prêtre Francis Morency a eu lieu à l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic.

Photo : Archidiocèse de Sherbrooke

Radio-Canada

Un nouveau prêtre a été ordonné vendredi soir lors d'une cérémonie à l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic. Il s’agit une première en six ans dans l’Archidiocèse de Sherbrooke. Francis Morency, 37 ans, est originaire de Kingsey Falls.

C’est un grand jour, ça fait près de 20 ans que j’attends ce moment. Je suis fébrile. Le sentiment d’accomplissement voit enfin le jour, c’est particulièrement fort aujourd’hui, confie Francis Morency.

Sur le territoire de l’Archidiocèse de Sherbrooke,les derniers prêtres ont été ordonnés en 2013. Francis Morency se réjouit de pouvoir pratiquer sa profession à Lac-Mégantic, où il réside depuis deux ans. C’est une communauté fort accueillante.

On retient beaucoup les événements de la tragédie, mais moi ce que je retiens c’est toute la reconstruction, la vie, l’entraide et ça, ça me plaît. C’est en plein dans mes valeurs chrétiennes. De redonner de l’espérance, de dire aux gens qu’ils sont importants.

Francis Morency, prêtre

L'archevêque de Sherbrooke, Monseigneur Luc Cyr, a présidé l’ordination, devant de nombreux membres de l’église.

Pourquoi choisir d’être prêtre en 2019?

Francis Morency le reconnaît, cette question revient souvent. On pense que c’est “passé date”, mais de l’intérieur c’est loin d’être le cas. On voit de grands besoins. Quand on pardonne les péchés comme prêtre, on envoie des guérisons dans les cœurs. On appelle parfois le prêtre le médecin des âmes, dit-il.

Le prêtre Francis Morency joue de la guitare dans une église.

Francis Morency, 37 ans, est ordonné prête

Photo : Archidiocèse de Sherbrooke

Un parcours atypique

Le jeune prêtre raconte avoir reçu l’appel de Dieu alors qu’il était âgé de 17 ans. Je peux vous dire que je n’ai pas toujours eu la foi moi-même. C’est quelque chose qui est venu bousculer mes propres pensées de Dieu et de l’Église, raconte-t-il.

J’ai eu un parcours un peu hors norme. J’ai été dans une communauté religieuse comme missionnaire dans un autre pays. J’ai fait mes études qui se sont prolongées. J’étais sur le terrain avec les jeunes pour faire différentes animations musicales et théâtrales.

Francis Morency envisage de demeurer à Lac-Mégantic plusieurs années, selon les besoins de l’Archidiocèse de Sherbrooke.

Estrie

Croyances et religions