•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mois des personnes âgées: une rencontre avec quelques nouveaux octogénaires

Un groupe d'aînés.

Le club des aînés de Hearst célèbre annuellement ses membres qui atteignent l'âge de 80 ans.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Francis Bouchard

Les Canadiens vivent plus longtemps que jamais. En outre, le nombre de personnes de 80 ans et plus doit tripler sur la planète d’ici 2050. Et l’espérance de vie ne cesse d’augmenter.

Dans le cadre du Mois des personnes âgées, Radio-Canada a rencontré quelques nouveaux octogénaires à Hearst, à l’occasion d’un dîner qui leur était offert vendredi par leur club local.

Depuis plusieurs années, en juin, le Club Action offre ce repas pour célébrer ses membres qui ont atteint l’âge de 80 ans ou vont le faire au cours de l’année.

Une vingtaine d’invitations ont été lancées par l’organisme pour l’activité. Quinze personnes ont participé, accompagnées de leur conjoint ou d'une autre personne.

Ces nouveaux octogénaires se disent généralement en bonne santé. Plusieurs d’entre eux ont affirmé avoir de la difficulté à croire qu’ils avaient atteint ce plateau.

Je me pose des questions. Des fois je me dis: il me semble que je n’ai pas 80. Mais les années sont là pour le prouver. Je me sens correct, comme d’habitude, affirme Aline Marcotte, qui aura 80 ans en septembre.

Un couple de personnes âgées.

Aline Marcotte, qui aura 80 ans, avec son compagnon Gaëtan Beatty, 83 ans.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Je sais qu’il me reste moins d’années à vivre que j’en ai vécues. Coudonc, on continue d’avancer. Un jour à la fois, ajoute-t-elle.

Florida Mitron a eu 80 ans en janvier.

Ça ne m’a pas dérangé. Pour moi, je n’ai pas cet âge-là. Je fais les mêmes affaires, mon ouvrage et n’importe quoi.

Florida Mitron

Parmi ses activités, elle va s’entraîner au gymnase deux fois par semaine, effectue des marches régulièrement et fait la cuisine.

Un couple de personnes âgées.

Florida Mitron et son mari André.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Il faut que tu ries dans la vie. Avoir plus de fun dans la vie, ça aide pas mal, affirme son mari André Mitron, qui aura bientôt 82 ans, comme un facteur possible de longévité.

Je trouve que c’est vieux et que ç’a passé vite, affirme avec franchise, Clémence Lacroix, qui a atteint 80 ans en avril.

Une octogénaire.

Clémence Lacroix de Hearst.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Au cours de la dernière année, elle et son époux ont quitté leur grande maison pour aménager dans une résidence.

Ce sont des appartements pas trop grands, alors on relaxe, affirme-t-elle.

Au contraire, Raymond Proulx, 81 ans, et son épouse Hélène viennent tout juste de se construire une nouvelle maison à Hearst, après avoir décidé de quitter leur résidence de campagne.

Sur sa nouvelle propriété, le couple poursuit sa passion pour le jardinage, notamment.

Un couple de personnes âgées.

Hélène et Raymond Proulx.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

J’aimerais ça continuer comme ma mère. Elle a été jusqu’à 94, affirme M. Proulx.

Yvette Lacroix aura 80 ans à la fin de l’été.

Je me trouve chanceuse d’être rendue-là parce que mes parents sont décédés pas mal plus jeunes. Je trouve que c’est une chance qu’on a de se rendre-là.

Yvette Lacroix

Elle s’occupe encore de sa maison et elle suit des cours à un centre d’apprentissage pour adultes.

Deux femmes aînées.

Yvette Lacroix et Jeannine Lacasse ont été célébrées par le Club Action de Hearst pour leur 80e anniversaire de naissance.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

C’est un âge avancé, mais on ne le voit pas comme ça. On ne se rend pas compte qu’on est rendu à 80 parce que la vie est belle et on est en santé.

Nord de l'Ontario

Santé physique et mentale