•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vie des gardes forestiers des Rocheuses contée pour les enfants

Un homme est assis, de dos, devant un bureau avec un écran d'ordinateur dessus.
Il porte un chapeau cowboy. L'écran montre une illustration colorée d'ours.

Le professeur de français à l'Université Mount Royal de Calgary, Gilles Mossière, a réalisé la traduction du livre pour enfants « Gardes des Rocheuses ».

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

Nelly Albérola

À partir de cet été, les jeunes francophones pourront découvrir la vie et les aventures des gardes forestiers des Rocheuses, dans un livre réalisé entièrement en Alberta.

Ayesha Clough est la mère d’un petit cowboy de 4 ans. Pour lui narrer des histoires qui le passionnent, elle s’est tout naturellement rendue à la bibliothèque de sa commune, Carstairs, persuadée de trouver toutes sortes d’ouvrages sur cette vie symbolique de l’Ouest canadien. « Vous n’allez pas avoir grand choix! », lui a-t-on annoncé. Au-delà du peu de livres pour enfants sur le sujet, les seules histoires proposées dataient des années 1930.

Nous vivons en Alberta! Comment est-ce possible de ne pas avoir de livres sur les cowboys?

Ayesha Clough, auteure du livre « Gardes des Rocheuses ».

Comme le rappelle le proverbe, « on n’est jamais si bien servi que par soi-même », et l’idée de faire son propre livre pour enfants a germé dans la tête d’Ayesha. Aimant écouter avec son fils les ballades country des Wardens, un groupe de musique composé de trois gardes forestiers des parcs nationaux Banff et Jasper, la mère a inventé une histoire en se basant sur leur chanson « Government Cowboy (Nouvelle fenêtre) ».

Une femme sourit devant l'objectif. Elle a les cheveux courts, porte une veste colorée et des boucles d'oreille en perle.

Ayesha Clough souhaiterait adapter d'autres chansons des Wardens en livre pour enfants.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

« Cela m’a pris six bons mois pour concrétiser ce projet, entrer en contact avec les Wardens, dit-elle. Ils ont embrassé l’idée dès le départ et c’est comme ça que tout a commencé. »

Version française

Canadienne anglophone, la créatrice n’a cependant jamais pensé à ne publier son livre Rocky Mountain Rangers: Guardians of the Wild qu’en anglais. « Cela aurait pourtant coûté bien moins cher, ironise-t-elle. Mais pour moi, cet ouvrage est bien plus qu’une simple histoire pour enfants, c’est une tranche de vie du Canada. »

Au même titre que le style de vie dans l’Ouest, le français fait partie intégrante du symbole de l’identité canadienne.

Ayesha Clough, auteure du livre Gardes des Rocheuses.

Les paroles de la ballade country étant rimées, le traducteur et professeur de français de l’Université Mount Royal de Calgary, Gilles Mossière, a pris soin de garder la forme et le ton, non sans difficulté. « Certains termes anglophones originaux sont absolument impossibles à traduire, dit-il. “To lope”, “to tack”, c'est du jargon de cowboy. Pour que ça passe en français, j'ai fait des modifications par endroits. »

Une femme tient dans les mains une feuille avec des imprimés dessus, qu'elle est en train de soulever délicatement d'une planche sculptée posée sur une table chargée de matériel de peinture et de dessins. Une ampoule très lumineuse brille au-dessus de la table.

À la manière des anciennes imprimeries, l'artiste Lia Golemba utilise des planches de bois sculptées à la main comme base de ses illustrations.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

Outre le travail sur le texte, Ayesha Clough a également demandé des illustrations spécifiques qui donneraient envie aux jeunes esprits de découvrir les Rocheuses. Pour ce faire, elle s’est associée à Lia Golemba, une artiste d’Airdrie. « Je suis partie sur une technique de sculpture sur bois pour conserver un caractère naturel et brut aux dessins, explique l’illustratrice. Je recouvre ensuite ces motifs d’encre, y dépose une feuille blanche et imprime les illustrations dessus. » Les dessins sont enfin numérisés et colorés sur ordinateur.

Cette technique est pour moi le meilleur moyen de communiquer l’essence du livre.

Lia Golemba, illustratrice.

Une fois les dernières retouches effectuées, le livre Rocky Mountain Rangers: Guardians of the Wild/ Gardes des Rocheuses sera envoyé au Québec pour être publié cet été, « on l’espère dès le mois de juillet », précise la créatrice de l’ouvrage.

Pour l’aider à financer son projet, Ayesha Clough avait lancé une campagne de financement en ligne. Une campagne désormais fermée pour cause de succès, l’auteure ayant réussi à obtenir plus que les 20 000 $ espérés.

Outre les bibliothèques, elle voudrait également distribuer son livre dans les écoles et les magasins de souvenirs.

Alberta

Livres