•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa et Québec investissent pour protéger la route 132 en Gaspésie

Route 132 à Cloridorme en Gaspésie

Route 132 à Cloridorme en Gaspésie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral versera 13,2 millions de dollars et Québec tout autant, pour un total de 26,4 millions de dollars afin de faire des travaux pour protéger les berges qui longent la route 132 en Gaspésie.

Cet argent financera des travaux qui seront réalisés à Cloridorme, à Saint-Maxime-de-Mont-Louis, à Sainte-Madeleine-de-Rivière-Madeleine et à Mont-Saint-Pierre, a indiqué la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier.

Les travaux consistent à construire et à réparer des ouvrages de protection côtière, stabiliser des berges et relocaliser des segments de routes.

Diane Lebouthillier, debout entre un drapeau du Canada et un du Québec, parle à un micro, derrière un lutrin.

La ministre du Revenu, Diane Lebouthillier

Photo : Radio-Canada

La ministre Lebouthillier souligne que la région vit les conséquences des changements climatiques avec l’érosion des berges depuis un moment.On se rappellera les tempêtes de 2016 où on a perdu une partie de la route. Ces secteurs étaient majeurs sur lesquels il fallait porter notre attention. Je sais très bien qu’il y a d’autres problèmes d’érosion des berges en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, on va continuer d’y travailler.

La ministre ajoute que les travaux prévus feront l’objet de consultations publiques et seront exécutés en respectant la charte du paysage de la Gaspésie. C’est une valeur importante sur le plan du développement touristique. On veut bien faire les choses.

Des rochers sur une plage avec un village en arrière-plan

Enrochement en Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, voit dans cette annonce un premier pas dans la bonne direction. Il rappelle que les travaux envisagés faisaient partie des revendications de la Table des préfets en prévision des prochaines élections fédérales.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures