•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réuni en congrès, le NPD présente son pacte vert

Une femme derrière un podium

Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

Radio-Canada

Lors de l’un des premiers rassemblements du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario depuis l’élection de juin 2018, les militants doivent adopter un pacte vert visant à réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre de la province.

Selon la chef de la formation politique, Andrea Horwath, le Pacte vert néo-démocrate permettra également de stimuler l’économie, notamment en bonifiant le programme de rénovation domiciliaire et en finançant des projets écoénergétiques.

Les changements climatiques évoluent plus rapidement que prévu et nous n’avons plus la possibilité d’agir, estime la chef Andrea Horwath par voie de communiqué.

La prochaine génération sera celle qui lutte vraiment pour sa planète et elle mérite un gouvernement doté d'un plan pour faire face à la crise climatique, a-t-elle ajouté.

Devant environ 1500 personnes, Andrea Horwath a livré son discours sur le ton de l’espoir. La chef de l’opposition officielle a dénoncé les compressions de Doug Ford et son inaction dans la lutte contre le changement climatique.

La plupart d'entre nous, ici en Ontario et dans le monde entier, comprennent l'ampleur du défi auquel nous sommes confrontés et le fait que nous sommes à court de piste, a déclaré Andrea Horwath. Mais pas Doug Ford. La crise climatique n'est pas sa priorité, mais c'est la mienne. C'est la vôtre.

Je pense qu’aucune famille ne devrait avoir à évacuer sa maison, année après année, pour cause d’inondation ou d’incendie de forêt.

Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario

Personne – jamais – ne devrait craindre de fonder une famille, ou craindre pour ses enfants, en raison de l’incertitude qui entoure l’avenir de notre planète, a ajouté Mme Horwath.

Les néo-démocrates disent vouloir présenter ce plan aux Ontariens au cours des prochaines semaines afin de récolter leurs commentaires.

En mai dernier, le NDP a déposé une motion à Queen's Park afin que la province déclare l'état d'urgence climatique, mais cette dernière a été défaite par le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford, qui dispose d'une majorité de députés à la législature ontarienne.

Zéro émission d’ici 2050?

Andrea Horwath s’engage également à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Ontario de 50 % d’ici 2030. Le NDP de l’Ontario estime être en mesure d’atteindre le « zéro émission » d’ici 2050, si son plan est adopté.

Pour atteindre le zéro émission, le NPD dit vouloir compenser l’émission de gaz à effet de serre de certaines industries, notamment de l’industrie de l’acier, par la plantation d’arbres.

Les membres du parti au congrès de Hamilton sont censés se prononcer sur la confiance qu'ils accordent à leur chef, Andrea Horwath. Celle-ci, qui a dirigé le parti l'année dernière pour obtenir le plus grand nombre de sièges depuis les années 1990, devrait facilement survivre au vote.

Selon le plus récent sondage de la firme Mainstreet Research, si une élection avait lieu aujourd’hui, le NPD de l’Ontario récolterait 22 % des intentions de vote, alors que le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford récolterait 20 % des voix. Pour sa part, le Parti libéral de l’Ontario obtiendrait environ 36 % des votes.

Toronto

Politique provinciale