•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 100 ans, le premier vol transatlantique direct

Arthur Whitten Brown et John Alcock aux commandes de l'avion.

Arthur Whitten Brown (1886-1948) et John Alcock (1892-1919)

Photo : Getty Images / Topical Press Agency

Radio-Canada

À Saint-Jean, on a souligné vendredi le centenaire du premier vol sans escale à travers l'océan Atlantique, qui a décollé de Terre-Neuve.

Les aviateurs britanniques John Alcock et Arthur Brown ont commencé leur voyage historique le 14 juin 1919.

Ils ont décollé de Lester’s Field, un champ dont l'emplacement se trouve aujourd'hui dans la ville de Saint-Jean.

Des gens autour de l'avion posé à Terre-Neuve le 14 juin 1919.

À Terre-Neuve le 14 juin 1919, des badauds observent l'avion d'Alcock et de Brown, qui s'apprêtent à réussir le premier vol transatlantique direct.

Photo : La Presse canadienne / Bibliothèque et Archives Canada

Après environ 16 heures de vol dans des conditions difficiles, ils ont effectué un atterrissage approximatif dans une tourbière de Clifden, sur la côte ouest de l’Irlande.

L'avion d'Alcock et de Brown le nez planté dans la tourbe.

L'atterrissage plus ou moins réussi d'Alcock et Brown à Clifden, en Irlande, le 15 juin 1919.

Photo : Getty Images / Topical Press Agency

Ils étaient des explorateurs, des pionniers, observe Jim Burton, un pilote et coprésident de la société historique Aviation History of Newfoundland and Labrador.

Ils ont été les deux premières personnes sur la planète à pouvoir dire : “Hier, j’étais en Amérique du Nord”.

Jim Burton, pilote d'avion

M. Burton explique combien les vols étaient différents il y a 100 ans.

Ils volaient de nuit, dans un cockpit ouvert, avec des lunettes et des écharpes, relate-t-il. Leur avion, un Vickers Vimy de la Première Guerre mondiale, était équipé de deux moteurs Rolls-Royce de 360 chevaux.

British aviators Sir John Alcock (1892 - 1919), and Arthur Whitten Brown (1886 - 1948), Daily Mail Transatlantic competition winners of ?10,000 for being the first to cross the Atlantic (16 hours) without stopping, in their Vickers Vimy biplane,  over Newfoundland.   (Photo by Hulton Archive/Getty Images)

Le Vickers Vimy piloté par Alcock et Brown.

Photo : Getty Images / Hulton Archive

Selon Gary Hebbard, qui écrit sur l'histoire de l'aviation, le vol d’Alcock et de Brown a façonné le transport aérien international tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Vendredi, un avion moderne s'est envolé de l'aéroport international de Saint-Jean pour parcourir un trajet plus ou moins similaire que celui emprunté il y a 100 ans par les deux pionniers. Le lieu du décollage est différent, mais le voyage sera le même.

Nous allons suivre le même trajet qu'Alcock et Brown, dit Gary Hebbard, qui était à bord de l'appareil qui a décollé vendredi.

Les expositions et les reconstitutions ont commencé à Saint-Jean en mai pour célébrer les réalisations du duo et l'histoire de l'aviation de la province. Des événements ont lieu toute la semaine pour commémorer le centenaire de l'exploit. En Irlande, un timbre spécial et une pièce de monnaie commémorative ont été lancés.

Le neveu de John Alcock, Tony Alcock, a parlé lors d'un événement public le mois dernier à Saint-Jean des leçons à tirer du travail d'équipe et de la résilience des auteurs de ce vol historique.

John Alcock et Arthur Brown à table avec des journaux et un repas.

John Alcock et Arthur Brown déjeunent avec les journaux relatant leur exploit, le 16 juin 1919.

Photo : Getty Images / Topical Press Agency

John Alcock périt peu de temps après son exploit. Il perd la vie le 18 décembre 1919 aux commandes d’un Vickers Viking, un avion amphibie qui s’écrase à Cottévrard, en France. Il avait 27 ans.

Arthur Brown est mort en 1948, à l’âge de 62 ans, d’une surdose de somnifères jugée accidentelle.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Histoire