•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Détenu à Dubaï : Ottawa discute avec les Émirats arabes unis pour obtenir la libération d’André Gauthier

André Gauthier assis sur un bureau en bois.

André Gauthier

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Radio-Canada

Le gouvernement canadien affirme qu’il met tout en œuvre pour obtenir la libération du Saguenéen André Gauthier, emprisonné à Dubaï relativement à une présumée fraude de 30 millions de dollars.

Dans un gazouillis publié sur Twitter jeudi, l’avocate et directrice de l’organisme britannique Detained in Dubai, Rahda Stirling, a fait état de discussions « productives » tenues en cours de journée avec la secrétaire parlementaire du ministère des Affaires étrangères, Pamela Goldsmith-Jones.

Nous avons reçu l’assurance de la part du Canada que tout serait mis en œuvre pour le ramener à la maison, a déclaré Rahda Stirling. Des représentants du ministère seraient en pourparlers avec le gouvernement des Émirats arabes unis.

En réponse à la demande de Radio-Canada, le porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Guillaume Bérubé, a précisé que son ministère est au fait de l’extradition d’André Gauthier d’Oman vers les Émirats arabes unis.

Lundi, André Gauthier a été condamné à trois mois de prison à Dubaï. Le lendemain, les autorités de l’endroit l’ont empêché de se présenter à une audience d’appel qui aurait pu lui permettre d’obtenir une libération conditionnelle.

Les responsables canadiens continuent de surveiller cette affaire de près et des services consulaires sont fournis à M. Gauthier et à sa famille au Canada. Les agents consulaires sont en contact avec les autorités locales.

Guillaume Bérubé, porte-parole, Affaires mondiales Canada

Il ajoute que « la ministre [Chrystia] Freeland et sa secrétaire parlementaire sont pleinement engagées dans ce dossier » et que Pamela Goldsmith-Jones s’est entretenue avec les autorités omanaises.

Affaires mondiales Canada signale qu’en raison de la Loi sur la protection des renseignements personnels, aucune autre information ne peut être divulguée dans le dossier d’André Gauthier.

Saguenay–Lac-St-Jean

Droit international