•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’eau potable brunâtre à consommer

Un robinet qui laisse couler une eau brunâtre dans un lavabo.
Selon le maire de Black-River Matheson, même un investissement de 400 000 $ dollars ne garantirait pas une eau limpide. Photo: Bree Allen
Radio-Canada

La petite localité de Holtyre à l’ouest de Timmins, dans le Nord-est ontarien vit depuis des années avec un problème d’eau dont la couleur ne donne pas vraiment envie de se désaltérer en buvant un grand verre.

Les 400 résidents boivent pour la plupart de l’eau embouteillée, tellement la couleur brun-jaune est présente.

Une pétition circule dans la communauté afin de pousser le conseil municipal de Black River-Matheson de corriger la situation.

L’auteure de la pétition met même au défi les élus de boire l’eau sortie de son robinet de cuisine.

Elle a même demandé un rabais de la facture d’eau en attendant une solution.

Je n’ai aucune confiance en une eau, à moins quelle soit limpide, et qu’elle goutte l’eau

Bree Allan, résidente de Holtyre en Ontario

Mme Allen a souvent songé à déménager, expliquant que ça fait neuf ans qu’elle vit avec de l’eau brunâtre.

Le maire de Black River-Matheson Gilles Laderoute indique que la municipalité songe à installer un système de filtration à l’usine Holtyre, mais malgré les 400 000 $ qu’il en coûterait, rien ne garantit que l’eau du robinet sera limpide.

Un verre rempli d'eau sale80 résidents se sont plaints à la compagnie de distribution d'eau Photo : Twitter/Al Maghnieh

C’est une eau tout de même potable, dit-il, en expliquant que la couleur est causée par la réaction chimique du chlore avec les particules de fer et de manganèse présentent dans l’eau.

La petite communauté compte 2400 habitants.

Nous devons faire des dépenses judicieuse mais nous devons aussi nous porter garants d’une eau de qualité, conclut-il.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Infrastructures