•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de loi privé sur La Grande Place adopté à l'unanimité

Le député de Rimouski, Harold LeBel, et le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, avec le projet de loi privé 202 sur La Grande Place de Rimouski.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, et le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, avec le projet de loi privé 202 sur La Grande Place de Rimouski

Photo : Gracieuseté - Marie-Josée Chassé

Radio-Canada

Les députés de l'Assemblée nationale ont adopté à l'unanimité le projet de loi 202 soumis par la Ville de Rimouski pour la revitalisation de La Grande Place.

Après un bref commentaire du député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et de la porte-parole de l'opposition officielle pour les Affaires municipales et députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, le vice-président de l'Assemblée, Marc Picard, a soumis le projet de loi au vote des députés.

Ce projet de loi met un terme à l'obligation d'obtenir l'unanimité des propriétaires riverains pour la gestion de la servitude de stationnements sur cette portion de terrain.

Dorénavant, l'accord seulement des deux tiers d'entre eux sera nécessaire pour modifier cette servitude.

À court terme, Groupe Sélection, le promoteur d'un projet de résidences pour personnes âgées pour revitaliser La Grande Place pourra aller de l'avant.

L'immeuble de La Grande Place pourra donc être démoli l'automne prochain.

La Grande Place à Rimouski.

La Grande Place à Rimouski

Photo : Radio-Canada

Plus de possibilités pour le centre-ville

Pascal Bérubé s'est dit fier d'avoir parrainé un projet de loi qui permettra à la Ville de Rimouski de mieux développer son centre-ville.

Cette loi ouvre de nombreuses possibilités pour le réaménagement du centre-ville de Rimouski et je suis convaincu qu’avec cette loi, Rimouski a un outil supplémentaire pour être une ville encore plus attractive, une ville où il fait bon vivre.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Le député de Rimouski, Harold LeBel n'a pas voté sur le projet de loi et n'a participé au débat sur le sujet, puisqu’il est lui-même propriétaire riverain.

Maintenant que le projet de loi est adopté, il est d’avis que la Ville aura dorénavant en main un outil efficace pour développer tout le centre-ville.

Allons de l'avant maintenant pour revitaliser ce centre-ville, le secteur de La Grande Place, faire en sorte de revitaliser tout ce secteur-là, emmener du milieu culturel.

Harold LeBel, député de Rimouski

Il ajoute qu’il est possible de faire « de grandes choses » en travaillant ensemble, en faisant également référence à la cathédrale de Rimouski.

La Coopérative Paradis se réjouit elle aussi de l’adoption du projet de loi.

L'édifice de la Coopérative Paradis

L'édifice de la Coopérative Paradis

Photo : Radio-Canada / Archives

Le vote unanime des députés ouvre la voie à la réalisation du projet de la Coopérative de construire un immeuble pour loger ses 17 organismes membres sur la partie ouest du site de La Grande Place .

La directrice de la Coopérative Paradis, Cybel Chagnon, promet de travailler en partenariat avec les propriétaires riverains.

Oui, il y en a qui doivent être déçus, qui doivent être fâchés de cette situation-là. Nous, on va aller vers eux de bonne foi en étant conciliant et on espère que de leur côté on va pouvoir avoir la même écoute et la même ouverture, dit-elle.

La Coopérative Paradis occupe des locaux passablement désuets sur la rue Michaud à Rimouski et travaille à un projet de déménagement depuis 2006.

De son côté, l'Association des propriétaires riverains dit réserver ses commentaires pour lundi.

D'après les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale