•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une œuvre pour commémorer les écoles du Triolet au Témiscamingue

Une oeuvre en mosaïque prend la forme d'une fleur de lys.
Une oeuvre a été créée pour commémorer la fermeture de deux écoles au Témiscamingue. Photo: Radio-Canada / Tanya Neveu
Tanya Neveu

Au Témiscamingue, les élèves des trois écoles Le Triolet ont tenu à souligner l'histoire de leur école en inaugurant une œuvre collective.

Les écoles de Guérin et Rémigny seront fermées cet automne en raison d'un manque de clientèle. Les élèves seront ainsi transférés à Nédélec ou Notre-Dame-du-Nord.

Une oeuvre a été réalisée par les 115 élèves du Triolet et l'artiste Carol Kruger. Elle est depuis jeudi visible à l'extérieur de l'école de Nédélec, l'unique école qui constitue maintenant le Triolet.

Le Triolet?

Le Triolet, ce sont trois écoles et trois communautés, celles de Nédélec, Rémigny et Guérin. Depuis des dizaines d'années, dans le but de conserver les établissements ouverts, les élèves voyagent d'une école à l'autre selon leur cycle respectif.

La directrice du Triolet, Isabelle Coderre, a elle aussi vécu cette réalité lorsqu'elle était au primaire.

Devant la décroissance des élèves, elle doit toutefois se résigner. Je le voyais venir depuis plusieurs années. Ça met fin à une belle époque. Je pense qu'on va garder nos belles valeurs et nos priorités qu'on a toujours eues. Mais on va le faire sous le pavillon de Nédélec maintenant, soutient-elle.

Pour l'année 2019-2020, 34 élèves de Rémigny et Guérin, tous niveaux confondus, feront le trajet d'autobus vers Nédélec ou Notre-Dame-du-Nord.

Mes plus beaux souvenirs du Triolet

Les 115 élèves du Triolet ont décidé d'inscrire leurs plus beaux souvenirs sur des plaques en argile qui ont été assemblées par l'artiste témiscamienne Carol Kruger. Les plaques forment une tresse à trois branches, logo du Triolet.

Soit un souvenir, des paroles ou une chose pour eux qui ont marqué le Triolet. Quand les élèves se sont mis à la tâche, c'était tellement beau de les voir aller. Il y a vraiment un sentiment d'appartenance au Triolet que je n'ai pas vu dans les autres écoles, avoue Cassandra Woodberry, éducatrice spécialisée.

Des enfants et des membres du personnel d'une école assistent au dévoilement d'une oeuvre.L'oeuvre est visible sur l'école de Nédélec, maintenant l'école du Triolet, depuis le 14 juin. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Les élèves Olivier Brochu et Alice Guérin conservent de beaux souvenirs du Triolet.

Ce que ça représente pour moi le Triolet, c'est l'union entre trois municipalités qui se rejoignent pour en faire une, affirme d'emblée Olivier Brochu.

Les trois tresses, ça représente le Triolet. Comme quand on fait des tresses, rajoute Alice Guérin.

Comme l'exige la loi, la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue entrera dans un processus de consultation à l'automne en vue de procéder à une fermeture définitive des écoles de Rémigny et Guérin.

Abitibi–Témiscamingue

Éducation