•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jardin... dans le coffre d'une camionnette!

Ann-Julie Rhéaume et Benjamin Gosselin-Cliche font partie du quatuor à l'origine du Camion jardin.

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Marie Maude Pontbriand

C’est l’histoire de quatre amis qui rêvent d’un monde avec moins de voitures et plus de verdure. Ils comptent y arriver une place de stationnement à la fois.

Ann-Julie est agronome et informaticienne, Benjamin enseigne la physique au cégep, Mathieu est avocat tandis que Joseph étudie au doctorat en biochimie. Ils habitent les quartiers Montcalm et Saint-Jean-Baptiste, à Québec. Le quatuor se promène à pied, en vélo, en autobus et parfois avec le service Communauto.

« Nous, on rêve d'un quartier avec plus de verdure, plus de jardins, un espace public qui sert le bien commun », raconte Ann-Julie Rhéaume.

C’est en jouant aux cartes que leur idée de Camion jardin a germé.

« On s'imaginait comment la vie serait plus sympathique, plus belle avec des jardins au lieu des voitures, qui sont polluantes et bruyantes », explique Benjamin Gosselin-Cliche.

Un pick-up Chevrolet 1989, une vignette de stationnement, de la terre et quelques végétaux plus tard, voilà que le Camion jardin était né. Le groupe a même un slogan : imaginez un autre usage de l'espace public.

Ils espèrent que leur potager encouragera les citoyens à réfléchir sur la place qu’occupe la voiture dans la ville.

« Le [concept de] tout-voiture, éventuellement au 21e siècle, peut-être que c'est appelé à être dépassé », estime Benjamin.

Un jardin qui fait réagir

La camionnette est stationnée devant le logement d’Ann-Julie, sur l’avenue Cartier. Elle voit fréquemment des gens s’arrêter pour prendre des photos du potager nouveau genre.

« Les gens sont vraiment heureux de voir un jardin, je pense que ça prouve un peu notre point que c'est une meilleure façon d'occuper l'espace public », estime Ann-Julie, qui est très ouverte à partager les récoltes avec les passants.

Le Camion jardin restera stationné tout l’été sur l’avenue Cartier et sera remisé pour l’hiver. Il devrait être de retour l’été prochain. Benjamin espère qu’il fera des petits.

« On pourrait avoir une épidémie de camions jardins dans le quartier, ça pourrait être amusant. »

Québec

Jardinage