•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plan du Canada pour sauver le parc national Wood Buffalo est insuffisant, selon l’ONU

Une vue aérienne d'un parc situé au bord du littoral. Parmi les arbres figurent quelques maisons.
Le parc national Wood Buffalo se détériore depuis des années. Le plan proposé par le gouvernement du Canada pour le sauver ne convainc pas l'ONU. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh
Radio-Canada

L’Organisation des Nations unies (ONU) croit que le plan du Canada, présenté en février, pour sauver le parc Wood Buffalo, en Alberta, site du patrimoine mondial, est insuffisant.

[Ce parc] pourrait finir par être inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril

UNESCO

Selon un avis préliminaire rédigé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le Canada devra en faire plus pour préserver le parc et éviter qu'il ne se retrouve sur la liste des sites en péril.

« Il faudra faire beaucoup d’efforts pour changer cette tendance négative à un moment où le changement climatique combiné aux constructions industrielles en amont et l’extraction des ressources s’intensifient », note l’UNESCO.

Le Canada a proposé un plan, en février dernier, pour protéger le parc après qu'un rapport eut conclu que pratiquement chaque aspect de son environnement se détériore.

Le plan comprend notamment des solutions comme provoquer des inondations printanières artificielles pour améliorer les débits d’eau.

Le gouvernement a aussi promis de faire des examens environnementaux plus minutieux du développement avoisinant le parc et d’améliorer les consultations avec les Premières Nations habitant dans la région.

L’UNESCO estime néanmoins que le montant de 27,5 millions de dollars qui sera versé en cinq ans par Parcs Canada pour soutenir ce plan fédéral est insuffisant.

Barrage de BC Hydro

L'organisation fait l'éloge de certaines mesures prises par le Canada, dont le projet de loi C-69, qui resserre les évaluations environnementales au pays.

Toutefois, l’UNESCO souligne que le Canada n’a pas répondu aux préoccupations concernant le barrage du site C de BC Hydro.

De plus, il souligne que l’exploitation continue des sables bitumineux en amont du parc est « très préoccupante ».

Une merveille du Canada

Le parc national Wood Buffalo, qui chevauche la frontière entre l’Alberta et les Territoires du Nord-Ouest, est l’un des plus grands deltas d’eau douce et abrite des millions d’oiseaux migrateurs de quatre voies migratoires.

Le plus grand troupeau de bisons des bois en liberté du monde se trouve dans ce parc, et c'est le seul lieu de reproduction de la grue blanche, en voie de disparition.

Pourtant, ce lieu s’est détérioré depuis des années.

En 2014, la Première Nation crie Mikisew a demandé à l’UNESCO d’examiner le parc dans le but de vérifier s’il était encore désigné comme faisant partie du patrimoine mondial.

Alberta

Faune et flore