•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les trottinettes électriques conduisent tout droit à l'urgence

Deux personnes sur une trottinette circulent sur un pont entre Washington et la Virginie.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Raphaël Bouvier-Auclair

Aux États-Unis, les trottinettes électriques sont de plus en plus visibles dans les rues de certaines grandes villes. Leur présence se fait aussi sentir dans certains hôpitaux, où les médecins commencent à s'interroger sur les causes des blessures fréquentes et les impacts de ce phénomène.

À l’hôpital de l’Université George Washington, situé au centre de la capitale, « il est rare qu’une journée se passe sans que viennent des patients ayant subi des blessures » liées aux trottinettes, assure l’urgentologue Kate Douglass.

Parmi les blessures fréquentes, la médecin évoque des fractures aux bras et aux jambes, mais aussi des commotions cérébrales.

Une trottinette devant un centre hospitalier de Washington.

Une trottinette devant un centre hospitalier de Washington.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Compte tenu de la nouveauté du phénomène, il est difficile d'en saisir l’ampleur. Avec des collègues, Kate Douglass mène donc en ce moment une recherche pour mieux cerner les causes des blessures et pour tenter de trouver des manières de les éviter.

On ne sait pas vraiment s'il est plus sécuritaire de rouler en trottinette qu'en voiture. Nous devons mieux comprendre le phénomène pour ensuite nous concentrer sur la prévention.

Kate Douglass, médecin à l’hôpital universitaire George Washington

Des fractures et peu de casques

Si les données sont rares à l’échelle nationale, des médecins d’autres villes américaines ont déjà publié des études sur l’impact des trottinettes électriques dans leur région.

À Los Angeles, ils ont entre autres démontré que seulement 4 % des patients admis pour des blessures liées à ces véhicules portaient un casque. À Austin, au Texas, cette proportion était de seulement 1 %.

Étude menée à Los Angeles :

  • 249 patients admis en un an;
  • 10,8 % étaient âgés de moins de 18 ans;
  • 31,7 % ont subi des fractures;
  • 40,2 % ont subi des blessures à la tête;
  • 4,4 % portaient un casque.

Adoria Doucette, résidente de Washington, ne portait elle-même pas de casque lorsqu’elle est montée pour la première fois sur une trottinette, il y a un an.

« Quand j’ai vu la trottinette, je me suis dit que ça avait l’air chouette, je voulais l’essayer! », dit-elle.

Adoria Doucette s'est blessée en utilisant une trottinette électrique à Washington.

Adoria Doucette s'est blessée en utilisant une trottinette électrique à Washington.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Son parcours, qui a bien débuté, ne s’est pas terminé comme prévu. Adoria Doucette affirme que les freins de sa trottinette ont fait défaut. Après avoir perdu le contrôle de son appareil, elle est entrée en collision avec un cycliste qui arrivait en sens contraire.

Résultat : la femme âgée d’une cinquantaine d’années s’est brisé une jambe et elle a encore de la difficulté à marcher près d’un an après son accident.

J’ai appris à la dure qu’elles n’étaient pas toujours amusantes.

Adoria Doucette, blessée en trottinette électrique

Celle qui reconnaît que son état de santé aurait pu être encore pire milite aujourd’hui pour un encadrement et plus d’éducation populaire sur l’utilisation de ces appareils.

Une réglementation peu connue

À Washington, la ville a établi une limite de vitesse à 10 miles à l’heure (environ 16 kilomètres à l'heure) et a déterminé où il était possible de circuler.

Par exemple, les trottinettes électriques sont autorisées sur les trottoirs dans une bonne partie de la capitale, sauf dans le centre d’affaires et dans le fameux Mall, qui contient la plupart des musées et attractions touristiques.

Un adulte et un enfant sur une trottinette électrique, près du Capitole, à Washington.

Un adulte et un enfant sur une trottinette électrique, près du Capitole, à Washington.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

« Nous comptons sur les entreprises pour communiquer les règles et assurer la sécurité de leurs véhicules », peut-on lire dans une politique municipale dédiée à ce mode de transport.

Plusieurs entreprises nous ont assuré dans des déclarations que la sécurité des utilisateurs était une priorité.

« Nous continuons de travailler avec l’industrie, la communauté médicale et les élus pour créer un écosystème pour cette technologie en évolution », a écrit par courriel Taylor Bennett, porte-parole de l’entreprise Lime.

Les mesures pour s’assurer de la sécurité varient d’une compagnie à l’autre. Certaines exigent une photo du permis de conduire avant de louer la trottinette, d’autres non. Des entreprises distribuent aussi gratuitement des casques si leurs clients en font la demande.

Le journaliste Lautaro Grinspan s'est intéressé aux enjeux de sécurité liés à l'utilisation des trottinettes électriques.

Le journaliste Lautaro Grinspan s'est intéressé aux enjeux de sécurité liés à l'utilisation des trottinettes électriques.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

« L’application dans votre téléphone vous dit que vous devez faire attention et que vous devez porter un casque. Mais c’est simplement une suggestion et pas une règle écrite noir sur blanc », note Lautaro Grinspan.

Le journaliste, qui s’est penché sur le phénomène pour le Washingtonian, une publication locale, constate beaucoup de confusion de la part des usagers et des autorités.

Il est par exemple fortement recommandé de circuler seul sur une trottinette. Or, il n’est pas rare, dans les rues de Washington, d’apercevoir deux personnes sur un de ces appareils.

Devant notre caméra, un père de famille a par exemple affirmé ne pas avoir d'inquiétudes au niveau de la sécurité, tout juste avant que deux de ses enfants montent sur la même trottinette.

Deux ans après l'arrivée des trottinettes, il faut encore du temps avant que les normes de sécurité soient bien assimilées, croit Lautaro Grinspan. « Au fur et à mesure qu'on s'habituera à voir les trottinettes faire partie du décor urbain, tout devrait mieux se passer et il y aura moins d'accidents », conclut-il.

Transports

International