•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Québécoise vivant à Saskatoon, accusée de trafic d’êtres humains

Une autopatrouille du Service de police de Saskatoon.
Le Service de police de Saskatoon craint qu'il n'y ait d'autres victimes. Photo: Radio-Canada / Danny Kerslake
Radio-Canada

Dilshad Ali Zada, une Québécoise de 23 ans vivant à Saskatoon, a été accusée, jeudi, à Saskatoon, de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle.

La jeune femme fait face à 10 chefs d’accusation.

Elle aurait exploité et contrôlé sexuellement trois femmes, soit deux femmes de 20 ans du Québec et une autre de Moose Jaw, âgée de 18 ans.

Dilshad Ali Zada est également accusée d'avoir volé de l'argent, des papiers d'identité et un chien.

L'enquête révèle que la jeune femme forçait ses victimes à travailler dans l'industrie du sexe en Saskatchewan et en Alberta. Elle recrutait ses victimes en les rencontrant en personne ou sur les réseaux sociaux.

Son avocat, Kevin Hill, a déclaré, vendredi, que sa cliente avait l'intention de plaider non coupable.

La police a de bonnes raisons de penser qu'il y aurait d'autres victimes. Les victimes potentielles sont invitées à contacter le Service de police de la Ville de Saskatoon, au 306 975 8300, ou à appeler Échec au crime, au 1 800 222-8477.

Avec les informations de CBC News

Saskatchewan

Crimes et délits