•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 24 ans, les Raptors sont enfin arrivés au sommet de la NBA

Le joueur vedette des Raptors, Kawhi Leonard, tient dans les airs le trophée Larry O'Brien. Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn
Matthew Cullen

Ça aura pris un quart de siècle, mais les Raptors de Toronto sont enfin champions de la NBA, grâce à une victoire de 114-110, jeudi soir, lors du sixième match de la finale les opposant aux Warriors de Golden State.

Les Raptors, la seule franchise canadienne de la NBA, sont devenus la première formation à remporter les grands honneurs à l'extérieur des États-Unis, 24 ans après la fondation de l'équipe.

Après des années de déception, les partisans sont prêts à tout pardonner à leur équipe.

C’était vraiment une bonne année, a exprimé l’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse.

C’est vraiment un bon groupe. Ils ont joué ensemble. Ils se sont battus.

Nick Nurse, entraîneur-chef des Raptors

Nurse est devenu le troisième entraîneur de l'histoire de la NBA en cinq ans à remporter le championnat à sa première année avec une équipe, après Steve Kerr, des Warriors, en 2015, et Tyronn Lue, des Cavaliers de Cleveland, en 2016.

Parcours difficile

Les séries n'auront pas été un parcours facile pour les Raptors.

En fait, les chances de l'emporter de la formation torontoise ont été remises en question dans chaque série avant la finale.

Il y avait de l’incertitude après avoir perdu le premier match au premier tour contre le Magic d’Orlando. Il y avait de gros doutes sur les Raptors parmi certains experts sur leurs chances contre les 76ers de Philadelphie.

Au troisième tour, contre l’équipe avec la meilleure fiche dans la NBA cette année, les Bucks de Milwaukee, les Raptors avaient perdu les deux premiers matchs de la série.

En finale, les Raptors ont accompli ce que la plupart des experts avaient déclaré impossible au début de la série, soit de gagner trois matchs à Oakland.

J’étais concentré sur le moment et je voulais tout simplement créer un moment historique. Et c’est fait, a dit Kawhi Leonard avec fierté, jeudi soir.

Leonard a été nommé joueur par excellence de la finale de la NBA, pour la deuxième fois de sa carrière.

J'ai dit [à Kyle Lowry] au début de la saison : "Je sais que ton meilleur ami [DeMar DeRozan] vient de partir. Je sais que tu es fâché. Mais travaillons ensemble." Et nous voilà.

Kawhi Leonard, joueur vedette des Raptors

L'année de gloire pour le sport canadien

Dans les quatre sports majeurs en Amérique du Nord (hockey, basketball, baseball et football), le Canada était sans titre depuis 1993, année où le Canadien de Montréal et les Blue Jays de Toronto ont été couronnés champions.

Pour la première fois dans l’histoire canadienne, le basketball est devenu le sport le plus regardé à la télévision en séries éliminatoires.

C’est très important pour le Canada, ce que nous avons fait, a déclaré Pascal Siakam des Raptors. Le basketball est en forte croissance dans le pays. Ça fait tellement de bien de le voir. Nous avons senti le soutien de partout au pays.

Toronto

Basketball