•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour le 1er Montebello Rock

Des hommes déplacent de l'équipement et des caisses de matériel sur une scène.

Des techniciens préparent l'une des scènes du festival Montebello Rock.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Le coup d'envoi de la nouvelle mouture du festival de musique de Montebello sera donné vendredi après-midi. C'est la formation colombienne Perros de Reserva qui lancera les festivités du Montebello Rock à compter de 13 h 15.

En tout, plus d'une vingtaine d'artistes et de groupes monteront sur les deux scènes de l'événement d'ici samedi soir. Ce sera notamment le cas de Mononc' Serge et des Vulgaires Machins.

Comme lors du défunt Rockfest de Montebello — qui a fait faillite en décembre dernier —, les policiers auront les festivaliers à l’œil.

La Sûreté du Québec (SQ) a fait savoir qu'elle augmentera notamment le nombre de patrouilles dans les environs de Montebello, en plus de surveiller la circulation et de veiller au respect de la signalisation relative au stationnement.

Aucune fermeture de route n'est prévue, mais des points de contrôle seront en place sur [les] route[s] 148 et 323 afin d’intervenir en cas de besoin, a indiqué le corps policier dans un communiqué. À noter que les véhicules lourds seront interdits pour cette période dans le village.

Une capture d'écran du site Internet du festival, sur laquelle ont peut lire « Montebello Rock 2019 - 14 et 15 juin ».

Le festival Montebello Rock est le successeur du Rockfest de Montebello.

Photo : montebellorock.com

Appel à la prudence face aux drogues

En ce début de saison des festivals, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a lancé un appel à la prudence, jeudi, face à la consommation d'alcool et de drogues.

Consommer des substances (pilules, poudre ou liquides) provenant d’un revendeur (dealer), d’internet ou d’un ami peut causer des surdoses (overdose) potentiellement mortelles, a-t-elle rappelé dans un communiqué. Il n’existe aucun moyen pour les consommateurs de savoir ce que ces substances contiennent réellement.

Conseils pour diminuer le risque de surdose si vous décidez de consommer des substances :

  • Évitez d’utiliser plusieurs substances en même temps, incluant l’alcool.
  • Évitez de consommer seul et restez avec des personnes de confiance.
  • Commencez par une petite quantité pour voir l’effet sur vous.
  • Buvez de l’eau et prenez des périodes de repos.
  • N’acceptez pas de boissons (même de l’eau) d’inconnus et faites un suivi de ce que vous consommez.
  • Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous vous sentez en danger, demandez de l’aide.
  • Ayez de la naloxone sur vous (l’antidote lors d’une surdose d’opioïdes) qui est disponible gratuitement en pharmacie ou dans certains organismes communautaires. Appelez au 811 ou allez sur sante.gouv.qc.ca/repertoire-ressources/naloxone/ (Nouvelle fenêtre) pour connaître ces endroits.


Source : Direction de santé publique du CISSS de l’Outaouais

Médecin-conseil à la Direction de la santé publique de l'Outaouais, Caroline Massicotte, a souligné que des intervenants et des travailleurs de rue de divers organismes communautaires seront sur le terrain pendant tout le festival.

Ils fourniront des bandelettes de détection du fentanyl, des trousses de naloxone et informeront les festivaliers pour prévenir les surdoses.

Au-delà de l'abstention, il y a des façons de consommer où l'on diminue le risque de surdose.

Caroline Massicotte, médecin-conseil à la Direction de santé publique de l’Outaouais

Cette dernière a également demandé aux citoyens de rester « vigilant » et de contacter l'équipe médicale immédiatement en cas de surdose.

Par ailleurs, l'organisateur de l'événement, Alex Martel, a demandé aux festivaliers de respecter la réglementation québécoise en matière de cannabis. Notamment, seuls les produits achetés auprès de la Société québécoise du cannabis et encore scellés seront permis sur le site du festival.

En entrevue à Radio-Canada, M. Martel a toutefois admis qu'il est difficile d’encadrer ces mesures malgré la sécurité et la présence policière sur place. Concrètement, vu que les gens entrent et sortent, est-ce que c’est vraiment réaliste? Ça reste à voir, a-t-il dit.

Ottawa-Gatineau

Musique rock