•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 candidats s'invitent aux premiers débats démocrates

Des lutrins vides avant un débat

La première série de débats opposant les candidats à l'investiture démocrate aura lieu à la fin du mois.

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Sophie-Hélène Lebeuf

Vingt : c'est le nombre de candidats qui tenteront de séduire les électeurs dans le premier débat démocrate, qui aura lieu en deux temps à Miami, les 26 et 27 juin prochains.

Le Comité national démocrate (DNC) a dévoilé jeudi l'identité des candidats qui auront l'occasion de croiser le fer l'un ou l'autre des deux soirs.

Sans surprise, l'ancien vice-président Joe Biden, grand meneur dans les sondages, les sénateurs Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Kamala Harris ainsi que l'étoile montante du parti Pete Buttigieg, maire d'une petite ville d'Indiana, se sont facilement qualifiés pour cette première joute oratoire.

Les sénateurs Corey Booker, Amy Klobuchar, Michael Bennet et Kirsten Gillibrand, les représentants Tulsi Gabbard, Tim Ryan et Eric Swalwell, le gouverneur de l'État de Washington Jay Inslee, les ex-représentants Beto O’Rourke et John Delaney, l'ex-gouverneur du Colorado John Hickenlooper et Julian Castro, qui a fait partie de l'administration Obama, auront eux aussi l'occasion de débattre dans l'espoir de se faire connaître davantage et de gagner les faveurs des militants démocrates.

Le maire de New York, Bill de Blasio, arrivé le dernier dans cette course aux nombreux candidats, s'est lui aussi qualifié, tout comme les deux négligés Marianne Williamson, auteure de livres de développement personnel et de guides spirituels, et l'entrepreneur Andrew Yang, issu du domaine des technologies.

La répartition des candidats dans chacun des groupes, qui se fera au hasard, sera dévoilée vendredi.

Bannière vers notre dossier sur les candidats démocrates à la présidentielle de 2020

Peu d'exclus

Seuls trois des 23 candidats reconnus par les grands médias américains n'ont pas réussi à se tailler une place sur la scène de l'Adrienne Arsht Center : le gouverneur du Colorado Steve Bullock, le représentant Seth Moulton de même que Wayne Messam, maire de Miramar, en Floride.

Cela dit, le DNC avait limité à 20 le nombre de débatteurs, un nombre déjà trop élevé aux yeux de plusieurs observateurs.

Les candidats devaient remplir au moins un critère sur les deux imposés : recueillir 1 % dans trois sondages reconnus par le DNC ou recevoir des dons d’au moins 65 000 donateurs, avec un seuil de 200 contributeurs dans au moins 20  États.

Le premier de ces 12 débats sera diffusé sur NBC, MSNBC et Telemundo. Le prochain se déroulera en juillet, et le troisième, pour lequel les critères de qualification seront resserrés, en septembre.

Les candidats devront pour l'occasion recueillir au moins 2 % des intentions de vote dans quatre sondages approuvés par le DNC et avoir reçu des contributions auprès de 130 000 donateurs, dont 400 dans 20 États.

Politique américaine

International