•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus petit déficit que prévu au CISSS de l’Outaouais

Une femme blonde sourit.
Josée Filion, présidente-directrice générale du CISSS de l'Outaouais (archives) Photo: Radio-Canada / Olivier Plante
Laurie Trudel

Grâce à une aide financière importante de la part du ministère de la Santé du Québec, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSS) termine son année financière 2018-2019 avec un déficit de 381 000 $.

Il s’agit d’un déficit beaucoup moins important que celui qui était anticipé. En février dernier, le CISSS de l'Outaouais anticipait un déficit de 12,7 millions de dollars pour le 31 mars.

Les membres du conseil d’administration du CISSS de l’Outaouais ont adopté les états financiers 2018-2019 jeudi soir.

Le gouvernement du Québec a alloué à l’Outaouais un montant supplémentaire de 1,6 million de dollars pour compenser la hausse du coût des médicaments, 7,6 millions de dollars supplémentaires pour le soutien des soins à domicile et 2,5 million de dollars de plus pour le maintien de services.

Dans une version précédente de ce texte, il était indiqué qu’un montant de 1,6  million de dollars avait été alloué pour le maintien de services. Il s’agit plutôt de 2,5  million de dollars.

La nouvelle présidente-directrice générale (PDG) du CISSS de l’Outaouais, Josée Filion, maintient toutefois son plan de retour à l'équilibre budgétaire, puisque ce financement de Québec n’est pas récurrent.

Si on baisse les bras maintenant, ce n’est pas dit qu’on va avoir des sommes pour éponger un déficit qui pourrait avoir lieu, donc on doit poursuivre les travaux pour l’efficience, a affirmé la nouvelle PDG du CISSS de l’Outaouais.

Josée Filion désire poursuivre les efforts d’optimisation et de performance de son organisation.

Ottawa-Gatineau

Établissement de santé