•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Récupération des aliments dans les supermarchés : un défi difficile à relever

Des gens rangent des denrées dans des boîtes.
L'étape du triage des produits est indispensable. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les travailleurs des banques alimentaires s’efforcent de récupérer un maximum de denrées invendues provenant des épiceries à grande surface, mais cette tâche est à la fois colossale et complexe. Ces produits doivent, en effet, être ramassés, transportés, entreposés, triés et distribués.

La directrice générale de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, Carole Simard, explique que l’accomplissement de ces diverses tâches demande beaucoup de temps, d’énergie et surtout de ressources humaines.

Une femme se trouvant devant des denrées alimentaires répond aux questions d'une journaliste.Carole Simard souligne que ce n'est pas tout de recevoir des denrées. Il faut également disposer des effectifs nécessaires pour pouvoir s'en charger. Photo : Radio-Canada

Si Mme Simard reconnaît qu’elle peut compter sur une belle équipe de bénévoles, elle s’empresse, toutefois, de préciser qu’elle manque d’employés permanents.

Selon toute vraisemblance, ce problème n’a pas fini de se faire sentir.

À l’heure actuelle, des collaborations existent entre Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean et une dizaine de supermarchés.

Or, ce nombre pourrait augmenter considérablement et passer à 27 au terme d’une campagne de financement pilotée par le réseau des Banques alimentaires du Québec.

Dans la foulée de cette vaste collecte, Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean touchera sa part du gâteau.

Sa directrice générale espère alors disposer des fonds nécessaires non seulement pour tisser des liens avec d’autres épiceries à grande surface, mais aussi pour embaucher du personnel supplémentaire et pour étendre le réseau de distribution de son organisme.

Avec les informations de Catherine Dib

Saguenay–Lac-St-Jean

Alimentation