•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de la Saskatchewan réaffirme son opposition à la taxe carbone

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, participant à un rassemblement contre la taxe carbone (archives).

Photo : Radio-Canada / Adam Hunter

Radio-Canada

Les propos du directeur parlementaire du budget, Yves Giroux, selon lesquels la taxe carbone devrait être augmentée jusqu'à 5 fois d'ici 2030 pour atteindre les cibles de l'Accord de Paris, ravivent les tensions entre la province et le fédéral.

Le gouvernement de la Saskatchewan a fait savoir qu’il continuait de s'interroger sur la capacité de la taxe fédérale sur le carbone à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Il s’agit d’une taxe qui est appliquée de manière inégale et injuste au Canada, affirme le gouvernement provincial qui fait la promotion de sa stratégie provinciale de lutte contre les changements climatiques, Résilience des Prairies, qui est plus efficace, selon lui.

D'après le gouvernement de la Saskatchewan, 58 % des émissions de gaz à effet de serre de la province sont actuellement couverts par la réglementation provinciale, ce qui démontre « une imposition inutile de la taxe fédérale sur le carbone ».

Le plan [provincial] est plus vaste et plus audacieux qu'une politique unique telle qu'une taxe sur le carbone et donnera des résultats meilleurs et plus importants que la taxe fédérale sur le carbone.

Gouvernement de la Saskatchewan

Quel avenir pour la taxe carbone?

Le groupe EnviroCollective n'est pas surpris du constat du directeur parlementaire du budget. Pour lui , la taxe du carbone est un pas dans la bonne direction, mais d'autres mesures doivent être prises pour réduire l'empreinte énergétique de manière adéquate.

Si les changements climatiques se réglaient simplement avec une taxe sur le carbone, nous aurions eu plus de succès avec ce genre de mesure depuis longtemps.

Shanon Zachidniak, fondatrice d'EnviroCollective

Shanon Zachidniak rappelle qu'il ne s'agit pas d'une question politique, mais d’un problème sérieux qui menace l’existence. C'est pourquoi elle souhaite que les partis politiques travaillent ensemble pour trouver des solutions afin de réduire l'empreinte énergétique de manière adéquate.

Il y a deux semaines, le ministre de la Justice de la Saskatchewan, Don Morgan, avait annoncé qu'il contesterait la constitutionnalité de la taxe du carbone devant la Cour suprême du Canada.

Ce recours devant le plus haut tribunal canadien a été déposé moins de 30 jours après que la Cour d'appel de la Saskatchewan eut tranché en faveur d'Ottawa, en statuant que la taxe carbone respecte la Constitution canadienne.

Avec les informations de Karel Houde-Hebert

Saskatchewan

Politique provinciale