•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude pour déterminer si du mercure se déverse encore en amont de Grassy Narrows

Un bâtiment industriel de l'autre côté d'une rivière.
L’usine de pâtes de Dryden responsable des déversements de mercure dans les années 1960 et 1970. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance
Radio-Canada

Le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs (MEPNP) de l’Ontario affirme que des études sur le terrain se poursuivent le long du réseau hydrographique English-Wabigoon et à l’usine de pâtes et papiers de Dryden afin de déterminer si du mercure continue de s’infiltrer dans l’eau en amont de deux Premières Nations du nord-ouest de la province.

Grassy Narrows et Wabaseemoong sont situés en aval de l'usine de pâte responsable du déversement de plus de 9000 kilos de mercure dans le bassin hydrographique de la région au cours des années 60.

Un rapport rédigé par True Grit Consulting en 2016 indiquait que le gouvernement de l’Ontario avait été informé de la présence de mercure visible sur la propriété de l’usine dès 1990.

La province a par la suite confirmé en 2018 que des concentrations élevées du produit chimique demeuraient dans le sol et les eaux souterraines sur le site de l’usine.

Ce qui n’est pas encore certain — et les études en cours visent à le découvrir — c’est si le mercure migre dans l’eau ou s’il y a d’autres sources de ce contaminant.

D’importants travaux scientifiques, tant dans les rivières English et Wabigoon que sur le site de l’usine de Dryden, sont en cours, a affirmé un fonctionnaire du MEPNP, Frank Miklas.

Si les résultats de l’évaluation de l’usine révèlent que du mercure est rejeté du site vers la rivière Wabigoon, l’Ontario veillera à ce que des mesures soient prises pour traiter adéquatement les rejets de mercure du site [de l’usine].

Frank Miklas, gestionnaire au ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l'Ontario

Le financement des travaux de dépollution sur le terrain provient de la fiducie de 85 millions de dollars que l’ancien gouvernement libéral a établie en 2017 et qui est administrée conjointement par la province, Grassy Narrows et Wabaseemong.

Selon Frank Miklas, environ 13 millions de dollars ont été dépensés jusqu’à présent.

Le chef de Grassy Narrows, Rudy Turtle, est satisfait de la façon dont les études se déroulent jusqu'à maintenant.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Pollution