•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une attaque informatique contre 54 entreprises de l’Outaouais

Une dame en entrevue devant un bâtiment en briques.
Hélène Dupras, directrice générale et associée de la Sporthèque de Hull Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Cinquante-quatre entreprises de l'Outaouais ont subi une cyberattaque qui a paralysé leurs activités, mardi.

La Sporthèque, l’une des victimes, a été touchée pendant une douzaine d’heures.

On l’a su rapidement, parce qu’ici, notre système de gestion, c’est toutes les réservations de terrain, les abonnements, les accès des membres, a rapporté Hélène Dupras, directrice générale et associée de la Sporthèque.

Dès qu’on est affectés par un virus ou irrégularité informatique, tout arrête, on ne fonctionne plus.

Hélène Dupras, directrice générale et associée de la Sporthèque

La situation est maintenant revenue à la normale, mais les activités de l’entreprise ont été chaotiques pendant toute la journée de mardi.

Les petites et moyennes entreprises (PME) touchées par l'attaque de cette semaine sont toutes des clientes du fournisseur informatique Evolutel, qui a travaillé sans relâche durant les derniers jours pour régler le problème. Pour cette compagnie, les attaques sont courantes, à raison d’une dizaine par année.

C’est assez facile, tu mobilises une équipe, c’est réglé. Mais d’en avoir 54 en 24 heures, en 20 ans, c’est la première fois que ça m’arrive, a expliqué Jean-Claude Desrosiers, président d’Evolutel.

Des attaques sophistiquées

Il est difficile de savoir qui est l’auteur de l’attaque et quelle est sa motivation. Ce type de virus, nommé « Cryptolocker », sert souvent à demander une rançon en échange des données perdues, ce qui n'était pas le cas cette fois-ci.

On a trois fournisseurs qui sont impliqués dans le dossier pour essayer de trouver la provenance de ce virus-là pour mon entreprise. Parce qu'on le sait qu'au Québec, il y a eu à peu près 300 entreprises dans la même semaine qui ont été affectées [par le même virus], a indiqué M. Desrosiers.

Toutes les entreprises et tous les individus qui ont des données personnelles et bancaires sur des réseaux informatiques sont vulnérables à ce genre d’attaque, selon François Perron, directeur de CyberQuébec, le centre d’expertise en cybersécurité du Cégep de l’Outaouais.

La qualité de l’attaque a augmenté de façon significative, on va aller chercher de façon très précise une entreprise ou un secteur particulier, et l’attaque va être plus longue, a indiqué M. Perron.

On est passé de l'attaque en masse de très basse qualité à des attaques très nombreuses, mais beaucoup plus ciblées.

François Perron, directeur de CyberQuébec

Les fournisseurs de services informatiques comme Evolutel tentent de se protéger de mieux en mieux, chaque fois qu’une brèche dans la sécurité est trouvée. Ils doivent être plus malins que les pirates, qui ne manquent pas d’imagination.

Avec les informations de Rachel Gaulin

Ottawa-Gatineau

Cybersécurité