•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plaisir de scruter l’art à la loupe

La loupe est de mise, mais pas obligatoire, pour observer et apprécier les oeuvres de l'exposition. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Si de nombreux musées et galeries d’art offrent des brochures pour accompagner les visiteurs à travers les expositions, le Centre d'exposition Louise-Carrier du Vieux-Lévis, lui, remet parfois des loupes. Pour une 10e année, le centre accueille l’Internationale d’art miniature.

Des artistes du monde entier ont accepté de participer à cette exposition qui regroupe près de 350 œuvres. Du Canada, en passant par l’Afrique du Sud, l’Inde, la Croatie, et l’Angleterre, ces artistes sont tous des professionnels qui souhaitent faire connaître leur art, mais aussi vendre leurs oeuvres.

Deux bouchons sur lesquels on voit des peinturesAgrandir l’imageLa peintre Nancy Isherwood travaille sur des pièces aussi petites que des bouchons de bière. Photo : Radio-Canada

Certains des artistes de l’exposition sont des spécialistes de la miniature, explique Claude Vallières. Le coordonnateur aux arts visuels chez Diffusion culturelle de Lévis ajoute que d’autres artistes, eux, connaissent plus les formats traditionnels, mais s’intéressent à la miniature.

Une toute petite boîte (à sardines) qui dévoile un monde de couleur selon l'artiste Priscille Martel.Une toute petite boîte (à sardines) qui dévoile un monde de couleur selon l'artiste Priscille Martel. Photo : Radio-Canada

Les curieux pourront visiter l’exposition dès dimanche, et ce jusqu’au 1er septembre.

Avec les informations de Claudia Genel

Québec

Arts visuels