•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Asphaltage des routes à Saguenay : des appels d'offres fractionnés sont lancés

Des véhicules de pavage et d'asphaltage près d'un trottoir fraîchement fait.
Saguenay relance le processus d’appel d'offres pour tenter de faire baisser la facture des travaux de pavage prévus cette année. Photo: Radio-Canada / Gilles Munger
Radio-Canada

Saguenay relance le processus d’appels d'offres pour tenter de faire baisser la facture des travaux de pavage prévus cette année. Pour éviter d’obtenir des soumissions trop élevées, les contrats seront fractionnés.

Les deux premiers appels d'offres ont été annulés en raison de l’explosion des coûts. Les soumissions déposées par des entreprises de la région dépassaient les 20 millions de dollars. Les conseillers municipaux Michel Tremblay, Jean-Marc Crevier, Raynald Simard et Michel Potvin ont d’ailleurs orchestré une sortie publique en marge de la dernière séance du conseil de ville pour dénoncer l’augmentation, jugée démesurée.

Les entreprises soumissionnaires ont ensuite livré leurs propres explications en conférence de presse. Elles ont notamment invoqué l’augmentation des coûts d’exploitation et la pénurie de main-d’œuvre pour justifier la hausse.

Le conseiller Michel Tremblay, qui préside la commission des travaux publics, explique qu’il s’agit d’un retour à la case départ.

Sortir les gros contrats, c'était peut-être moins de travail que de tous les diviser. Là, on leur a demandé de les diviser pour aller voir ce qu'on peut aller chercher comme profits. Si on peut sauver de l'argent, c'est l'argent des contribuables.

Michel Tremblay, président de la commission des travaux publics de Saguenay

La Ville a déjà publié deux nouveaux appels d'offres pour les grands travaux. Au fil des semaines, trois autres seront lancés pour les rues secondaires.

En faisant des plus petits contrats, il va peut-être y avoir d'autres soumissionnaires qui n'avaient pas les moyens de faire de gros contrats, poursuit Michel Tremblay.

La Ville retire la fabrication des bordures de béton et des trottoirs des contrats. Cet élément représentait un irritant pour les entrepreneurs en pavage et avait un impact considérable sur les coûts.

Des employés municipaux en train d'asphalter une rue. La Ville assure que les travaux seront complétés d'ici au mois de novembre, comme à l'habitude. Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Là-dessus, on comprend les entrepreneurs. Ce n’est pas juste les bordures qui coûtent cher, c'est la signalisation. Ça prend du monde pour surveiller les chantiers, enchaîne le président de la commission des travaux publics.

Une soixantaine de grandes artères réparties sur le périmètre de la ville seront revues et corrigées au cours des prochaines semaines. Les travaux se déclineront sur une quarantaine de kilomètres de route.

La publication de nouveaux appels d’offres retardera de plusieurs semaines le coup d’envoi des travaux d’asphaltage. La Ville croit toutefois qu’il sera possible de boucler les chantiers d’ici à novembre, comme c’est le cas chaque année.

D'après le reportage de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales