•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vidéo virale : une cliente noire de Old Navy se dit victime de profilage

Image de Lisa Calderon alors que l'employée de Old Navy lui saisit le bras.
À l'aide de son téléphone, Lisa Calderon filme le moment où une employée de Old Navy l'agrippe par le bras et l’accuse d’être entrée dans le magasin avec un chandail différent de celui qu’elle porte au moment où la vidéo a été filmée Photo: Page Facebook de Lisa Calderon
Fanny Geoffrion

Une femme noire dénonce avoir été victime de profilage racial, après avoir été menacée d’arrestation et saisie par le bras par une employée d’une boutique de vêtements Old Navy à Mississauga, en banlieue de Toronto. Old Navy s’est excusé pour cette « expérience inacceptable ».

Dans une vidéo publiée lundi sur Facebook et devenue virale sur les réseaux sociaux, on peut voir l’employée de la chaîne de vêtements retenir la cliente par le bras, en plein coeur du centre commercial, alors que cette dernière lui demande à maintes reprises de la relâcher, sous le regard de trois agents de sécurité.

Filmant elle-même la vidéo, la femme reproche à Old Navy ce qu’elle considère comme des préjugés raciaux, en plus d’une atteinte à ses droits pour avoir été touchée contre son gré.

J’ai été victime de profilage racial au centre commercial Square One aujourd’hui... En tant que citoyenne, elle n’a pas le droit de me retenir par le bras

Lisa Calderon, cliente de Old Navy

Lisa Calderon n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de Radio-Canada. Nous n’avons pas été en mesure d’identifier l’employée qui apparaît dans la vidéo pour qu’elle puisse expliquer sa version des faits.

Dépassant la frontière canadienne, cette vidéo a provoqué de fortes réactions de la part de milliers d’internautes qui dénoncent sévèrement le geste de l’employée, interprété comme une agression pour certains et comme du racisme pour d’autres.

L’incident est lié à l’étiquette qui était encore sur le chandail que portait la cliente. Cette dernière a mentionné plus tard sur Facebook qu’elle a l’habitude de conserver l'étiquette sur ses vêtements afin de profiter de certaines politiques de remboursement du magasin.

Le fil des événements vus sur la vidéo Facebook

L’employée du Old Navy intercepte Lisa Calderon après sa sortie du Old Navy, en l’accusant d’être entrée dans le magasin avec un chandail différent de celui qu’elle porte au moment où la vidéo a été filmée, et sur lequel l’étiquette est visible. L’employée exige de voir sa facture pour vérifier l’achat du chandail, ce que la femme refuse. L’employée saisit ensuite la cliente par le bras, la menaçant de la faire arrêter, ce qui provoque la colère de Mme Calderon.

En présence de trois agents de sécurité qui surveillent la scène, les deux femmes se menacent alors mutuellement de se poursuivre en justice. Très énervée, la cliente accepte finalement de suivre l’employée au Old Navy. Mme Calderon, qui se présente comme une adepte du Old Navy et une consommatrice avisée, défend qu’elle conserve toujours les étiquettes sur ses vêtements.

Elle finit ensuite par convaincre la responsable du magasin, ainsi que les agents de sécurité, que le chandail qu’elle porte a bien été acheté quelques jours auparavant, tout comme ses souliers, sur lesquels on peut aussi voir l’étiquette.

Les excuses de Old Navy

La compagnie a publié des excuses sur Twitter mercredi, dans lesquelles elle précise que cette employée ne travaille plus pour la compagnie.

Par courriel, la porte-parole de Old Navy, Heather Hopkins, affirme qu’ Old Navy est un endroit où tout le monde a sa place.

Cela fait partie de notre culture et de nos valeurs depuis le premier jour et pour toujours. Cela rend encore plus bouleversant ce genre d’incidents qui ne reflètent pas ces valeurs.

Heather Hopkins, porte-parole de Old Navy

Toronto

Réseaux sociaux