•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colin LaVie élu président de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard

Un homme vêtu d'une toge noire et d'un chapeau tricorne se tient debout devant une femme aux cheveux gris vêtue d'un costume blanc au milieu d'une pièce remplie d'hommes et de femmes.

La lieutenante-gouverneure Antoinette Perry a pris acte de l'élection de Colin LaVie à titre de président de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Les élus de la 66e législature de l'Île-du-Prince-Édouard ont choisi le député progressiste-conservateur Colin LaVie comme président de l'Assemblée législative.

Le député de la région de Souris, dans l'est de la province, dit qu'il a rêvé d'occuper le poste de président de l'Assemblée législative dès qu'il y a été élu pour la première fois en 2011. C'était quelque chose que j'avais en tête et que j'avais envie de faire, confie-t-il.

Capitaine de homardier et chef des pompiers de sa localité, Colin LaVie est habitué d'être aux commandes. Mais le rôle qu'il entreprend à Province House relève de l'inconnu. Il va modérer les débats du premier gouvernement minoritaire de l'histoire récente de la province.

Les élus de la 66e législature de l'Île-du-Prince-Édouard ont pris leur siège pour la première fois jeudi après-midi.

Aussitôt choisi par ses collègues lors d'un vote secret, le nouveau président de l'Assemblée législative a revêtu la toge et le chapeau tricorne protocolaires. L'élu d'origine acadienne a pris son siège au milieu de la Chambre.

Colin LaVie se dit conscient que son élection à la présidence de l'Assemblée législative enlève un vote aux progressistes-conservateurs, qui ne sont plus que 11 sur 27 à la Chambre. Dans son rôle, il ne pourra voter qu'en cas d'égalité. Mais il dit ne pas s'inquiéter outre mesure de la survie du gouvernement minoritaire.

Le premier ministre Dennis King aurait préféré qu'un député de l'opposition devienne président de l'Assemblée législative. Mais il ne s'est pas opposé à ce qu'un député de son parti soumette sa candidature pour le poste.

Le député libéral Hal Perry, de la région de Tignish, cherchait lui aussi à devenir président de l'Assemblée législative. Ses collègues ont voté à l'unanimité pour qu'il en devienne le vice-président.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale