•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La porte-parole Sarah Huckabee Sanders quitte la Maison-Blanche

Sarah Huckabee Sanders.

La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Huckabee Sanders quittera son poste à la fin du mois.

Photo : Reuters / Leah Millis

Radio-Canada

La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Huckabee Sanders quittera ses fonctions à la fin du mois, a annoncé jeudi le président Donald Trump sur Twitter.

Le chef d'État a indiqué qu'« après trois ans et demi [comme employée à la Maison-Blanche], Sarah Sanders quittera son poste à la fin du mois et retournera chez elle, en Arkansas ».

Mme Sanders est en fait employée de la Maison-Blanche depuis deux ans et demi, date d'arrivée au pouvoir de l'actuel président.

Toujours selon M. Trump, Mme Sanders est « une personne très spéciale, aux talents extraordinaires ».

Le locataire de la Maison-Blanche a conclu ses messages en disant espérer que sa future ex-porte-parole se présente comme gouverneure de l'État de l'Arkansas.

Il n'a pas précisé, pour l'instant, qui pourrait la remplacer à ce poste important.

Mère de trois enfants en bas âge, elle a qualifié son poste de porte-parole de la Maison-Blanche de la mission la plus honorifique de toute sa vie.

« J'ai aimé chaque instant, même les plus difficiles », a-t-elle indiqué, la voix marquée par l'émotion, lors d'un événement organisé à la Maison-Blanche.

« J'ai trois enfants géniaux et je vais passer plus de temps avec eux. »

Un mandat mouvementé

Fille de Mike Huckabee, ancien gouverneur et candidat défait aux investitures républicaines de 2008 et 2016, Sarah Sanders a travaillé comme porte-parole adjointe de la Maison-Blanche.

Elle a ensuite remplacé Sean Spicer comme porte-parole de la Maison-Blanche, après la démission de ce dernier lorsque Anthony Scaramucci est devenu directeur des communications, en 2017.

Au cours de son passage comme porte-parole, Mme Sanders a relayé, sans fléchir, les positions du président Trump.

Lorsque son départ a été annoncé, jeudi, cela faisait 94 jours qu'il n'y avait pas eu de séance officielle de breffage à l'intention des médias à la Maison-Blanche.

Sa démission s'ajoute à la très longue liste des responsables de l'administration Trump qui ont été remerciés ou qui ont quitté leurs fonctions depuis l'arrivée au pouvoir du président républicain. Parmi ces gens, on compte des secrétaires d'État et de la Défense, plusieurs chefs de cabinet, ainsi que de nombreux directeurs des communications.

Avec les informations de Reuters

Politique américaine

International