•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avortement : le Mifegymiso sera prescrit sans échographie à l’Î. P.-É.

Deux bouteilles de Mifegymiso.

Le Mifegymiso est une combinaison de deux médicaments.

Photo : Associated Press / Charlie Neibergall

Radio-Canada

Les femmes de l’Île-du-Prince-Édouard qui veulent le médicament Mifegymiso pour mettre fin à une grossesse non désirée n’auront plus à se soumettre obligatoirement à une échographie, a annoncé Santé Î.-P.-É.

Santé Canada avait aboli cette restriction en avril.

De nombreux professionnels de la santé le demandaient, estimant que cette exigence compliquait l’accès à l’avortement pour les femmes vivant en région rurale.

À l’Île-du-Prince-Édouard, les échographies ne sont pratiquées qu’à Charlottetown et à Summerside.

Rachelle Pike, gestionnaire des programmes de santé sexuelle pour Santé Î.-P.-É., estime que les échographies sont nécessaires pour certaines patientes et continueront d’être pratiquées au besoin.

Le Mifegymiso, parfois appelé « pilule abortive », est une combinaison de deux médicaments qui permet d’interrompre une grossesse sans avortement chirurgical. Il peut être pris jusqu’à la neuvième semaine de grossesse.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Avortement