•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échange musclé entre François Legault et Pascal Bérubé sur fond de projets gaziers

Des tuyaux servant à créer des conduites souterraines sont empilées.

Des conduites souterraines semblables à celles-ci seraient installées par Gazoduq.

Photo : gracieuseté Gazoduq

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, et le chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé, ont eu une prise de bec sur fond de projets pétroliers et gaziers lors de la période de questions à l’Assemblée nationale, jeudi.

Le projet caressé par GNL Québec dans la région s’est immiscé dans le débat.

François Legault a répondu aux questions de Pascal Bérubé au sujet de sa rencontre avec le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, qui est en tournée au Québec.

Lors de pourparlers avec son homologue albertain, le premier ministre Legault a réitéré son refus de voir un pipeline traverser le Québec en raison de l’absence d'acceptabilité sociale pour le transport du pétrole vers la province.

Il a cependant réitéré son appui au projet d’implantation d’un gazoduc et d'une usine de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay en affirmant qu’il ne comprend pas la position du PQ dans ce dossier. Selon lui, le parti fait preuve de dogmatisme.

Le chef du Parti québécois vient de nous dire que son parti est contre le projet de gazoduc [de] 14 milliards de dollars, qui va créer des milliers d’emplois payants au Saguenay-Lac-Saint-Jean. […] Il est contre la création d’emplois payants en région, contre un projet qui, au total, va réduire les gaz à effet de serre sur la planète.

François Legault, premier ministre du Québec

Pascal Bérubé a demandé au PM de faire preuve de transparence au sujet de ses discussions avec Jason Kenney.

Je comprends qu’il a déjà cédé sur le gazoduc […]. Comme c’est lui [François Legault] qui négocie avec le premier ministre de l’Alberta, qui l’invite à souper, j’aimerais vraiment ça qu’il nous communique ce qu’il met sur la table pour acquitter la dette que Jason Kenney prétend qu’on a à l’égard de sa province, a rétorqué le chef du PQ.

François Legault a rappelé que son gouvernement est contre l’implantation d’un oléoduc qui transporterait du pétrole à travers le Québec, mais qu’il est en faveur de l’implantation d’une conduite de gaz naturel.

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie