•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lectures d'été 2019 | essais et biographies

Portrait en couleur de l'autrice noire Robyn Maynard sur un sofa de velours vert. Elle porte des tresses rastas d'un côté, une partie de son crâne est rasé, et elle a des anneaux aux oreilles et un autre dans une narine.

L'autrice Robyn Maynard

Photo : Hamza Abouelouafaa

Radio-Canada

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs essais et biographies préférés, à mettre sur le dessus de votre pile d'ouvrages à lire cet été.

Sur la couverture du livre <i>Qui sommes-nous pour être découragées?</i>, de Pascale Dufour et Lorraine Guay, on voit en arrière-plan (sous le titre) des traces de pas jaunes, en diagonale, sur fond bleu turquoise.

La couverture du livre Qui sommes-nous pour être découragées?, de Pascale Dufour et Lorraine Guay

Photo : Écosociété

Qui sommes-nous pour être découragées?, de Pascale Dufour et Lorraine Guay (Écosociété)

La grande figure du militantisme québécois Lorraine Guay nous invite à réfléchir à la matière première de ce qui fait l'engagement politique, dans un livre de transmission qui rassemble des entretiens accordés à la spécialiste des mouvements sociaux Pascale Dufour.

Sur la couverture du livre <i>Je suis né quelque part</i>, de Daniel Schreiber, on voit en arrière-plan, sous le titre et le sous-titre <i>Où peut-on se sentir chez soi?</i>, une photo floue de gratte-ciel illuminés.

La couverture du livre Je suis né quelque part, de Daniel Schreiber

Photo : Éditions Autrement

Je suis né quelque part, de Daniel Schreiber (traduction d'Alexandre Pateau, Autrement)

« Où peut-on se sentir chez soi? » Telle est la question que se pose Daniel Schreiber dans son livre, dans lequel il tente de définir la notion du foyer dans une époque de grandes migrations et de grandes mobilités.

La couverture du livre <i>NoirEs sous surveillance : esclavage, répression, violence d'État au Canada</i> de Robyn Maynard est séparée horizontalement : en haut, le titre et le sous-titre en blanc sur fond noir, et en bas, le nom de l'autrice, de la traductrice et de la maison d'édition en noir sur fond blanc.

La couverture du livre NoirEs sous surveillance : esclavage, répression, violence d'État au Canada, de Robyn Maynard

Photo : Mémoire d'encrier

NoirEs sous surveillance, de Robyn Maynard (traduction de Catherine Ego, Mémoire d’encrier)

« On ne peut pas lutter contre les injustices que l'on ne peut pas voir. » Robyn Maynard, qui fait partie des 10 jeunes auteurs et autrices à surveiller en 2019 selon l'équipe, consacre sa vie à combattre le profilage racial, la détention, la violence policière et la déportation. Son ouvrage révèle au grand jour les côtés sombres de l'histoire canadienne.

Sur la couverture du livre <i>Au nom des animaux : l'histoire de la SPCA de Montréal (1869-2019)</i> de Virginie Simoneau-Gilbert, on peut voir le portrait en noir et blanc d'un chat, de profil, sur le trottoir.

La couverture du livre Au nom des animaux : l'histoire de la SPCA de Montréal (1869-2019), de Virginie Simoneau-Gilbert

Photo : Éditions Somme toute

Au nom des animaux, de Virginie Simoneau-Gilbert (Somme toute)

La candidate à la maîtrise en philosophie à l'Université de Montréal Virginie Simoneau-Gilbert relate l'histoire de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA).

Sur la couverture du livre <i>11 brefs essais pour l'égalité des sexes</i> sous la direction de Noémie Désilets Courteau, il y a dans un cercle une illustration blanc cassé sur fond violet d'une paire de lunettes. Le verre droit représente un visage d'homme stylisé, et le verre gauche, un visage de femme.

La couverture du livre 11 brefs essais pour l'égalité des sexes, sous la direction de Noémie Désilets-Courteau

Photo : Éditions Somme toute

11 bref essais pour l’égalité des sexes, sous la direction de Noémie Désilets-Courteau (Somme toute)

Angoissée par le moment présent, l'autrice et recherchiste Noémie Désilets-Courteau a fait l'exercice de se projeter dans un futur où les inégalités entre les sexes seraient abolies. Un recueil collectif de 11 brefs essais pour l'égalité des sexes, dont un signé Manal Drissi.

Découvrez le reste de notre sélection de lectures et de livres audio pour l'été 2019

Livres

Arts