•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bébé ptérosaure volait dès sa naissance

Illustration de ptérosaures sur une plage du crétacé.
Jour d’été du crétacé il y a 124 millions d'années. Un œuf éclôt, et un ptérosaure émerge du sable. Des bébés rampent vers les arbres qui bordent la plage. Les moins chanceux sont mangés par de petits théropodes. Les plus chanceux rejoignent les arbres et prennent leurs premiers envols. Beaucoup d'entre eux meurent, et leurs corps dérivent sur la plage, où quelques-uns se trouveront conservés sous forme de fossiles dans de fins sédiments boueux qui formeront des roches. Photo: Université Lincoln/James Brown.
Radio-Canada

Les ptérosaures (Pterosauria), reptiles volants qui peuplaient la Terre au même moment que les dinosaures, possédaient la capacité de voler dès leur naissance, montrent les travaux de paléontologues britanniques.

Selon les professeurs David Unwin et Charles Deeming, des universités de Leicester et de Lincoln, cette découverte est d’une grande importance puisqu'aucun vertébré passé ou présent ne possède cette aptitude.

En outre, elle remet en question notre compréhension du mode de vie de ces animaux, mais aussi du fonctionnement des écosystèmes dans lesquels ils vivaient avec d’autres bêtes, dont des dinosaures et des mammifères.

À propos des ptérosaures

  • Les ptérosaures sont apparus il y a environ 230 millions d'années et ils se sont éteints avec les dinosaures il y a 65 millions d'années.
  • Pas moins de 150 espèces de 20 centimètres à 12 mètres d'envergure ont été décrites jusqu'à maintenant.
  • Le premier fossile de ptérosaure a été décrit en 1784 par le Français Georges Cuvier.

Jusqu’à aujourd’hui, de nombreux scientifiques estimaient que ces reptiles ne pouvaient s'envoler qu'une fois qu'ils avaient pratiquement atteint leur taille adulte, tout comme les oiseaux ou les chauves-souris.

Cette hypothèse était basée sur la mise au jour d’embryons fossilisés de ptérosaures trouvés en Chine, dont les ailes étaient peu développées.

Les paléontologues britanniques remettent en question cette théorie à la suite de la comparaison d’œufs et d’embryons fossilisés de l’espèce Hamipterus tianshanensis avec des données sur la croissance prénatale des oiseaux et des crocodiles. Ils ont ainsi constaté que les œufs étaient encore à un stade précoce de développement et loin d'éclore.

De plus, la découverte, en Chine et en Argentine, d'embryons plus avancés morts juste avant leur éclosion prouve elle aussi, selon eux, que les ptérosaures avaient la capacité de voler dès la naissance.

Notre analyse montre que les ptérosaures étaient différents des oiseaux et des chauves-souris, et la comparaison de leur anatomie révèle de nouveaux modes de développement chez les espèces disparues.

Charles Deeming

« Une autre différence fondamentale entre les bébés ptérosaures et les bébés oiseaux ou chauves-souris est qu'ils [les ptérosaures] n'avaient aucun soin parental et qu'ils devaient se nourrir et se soigner dès la naissance », ajoute son collègue David Unwin.

Selon les paléontologues, la capacité des ptérosaures à voler rapidement leur a donné « un mécanisme de survie » qui permettait à certains d’entre eux d'échapper aux dinosaures carnivores.

Il est clair, cependant, que plusieurs d'entre eux devaient mourir à un très jeune âge dans les crocs des prédateurs.

Une meilleure compréhension du développement du vol des ptérosaures nécessitera d'autres recherches, conviennent les chercheurs, mais elle devra maintenant tenir compte des présents travaux publiés dans les Proceedings of the Royal Society B (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Paléontologie

Science