•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'opposition au projet de loi privé sur La Grande Place

Le site de la Grande Place au centre-ville de Rimouski Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Radio-Canada

Plus rien ne semble s'opposer à l'adoption vendredi, à l'Assemblée nationale, du projet de loi privé présenté par la Ville de Rimouski au sujet du développement du secteur de La Grande Place.

La Commission parlementaire de l'aménagement du territoire a terminé son étude du projet de loi jeudi après-midi et aucun député n'a exprimé d'objection.

Les députés membres de la commission n'ont retenu aucun des amendements proposés par l'Association des propriétaires riverains.

Cet amendement visait à ce que les 80 propriétaires de condos de Place Saint-Laurent n'aient plus chacun un droit de vote, mais plutôt qu'ils se regroupent en un seul vote, celui du syndicat de copropriété.

La porte-parole de l'opposition officielle pour les Affaires municipales, la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, a salué le travail de la Ville de Rimouski et expliqué que les députés ont tenté de trouver un équilibre entre les objectifs de toutes les personnes intéressées par le dossier.

Des fois, il faut quand même changer la vision, il faut regarder ce qui se fait en 2019. En tant qu’ancienne mairesse, vous comprendrez que je trouve ça plutôt difficile d’avoir à faire des modifications quand ça prend l’unanimité des gens.

Marie-Claude Nichols, porte-parole de l'opposition officielle pour les Affaires municipales

Lors de son témoignage devant la Commission, le maire de Rimouski, Marc Parent, a dit aux députés que sa ville avait tout fait pour présenter un projet rassembleur et qu'elle comptait continuer à travailler avec les propriétaires riverains.

L’objectif de la Ville est vraiment de travailler en partenariat avec les propriétaires riverains. On sait qu’ils ont une servitude, on sait qu’ils ont des droits, et on veut vraiment atteindre le juste équilibre.

Marc Parent, maire de Rimouski

La commission a entendu d'autres témoins jeudi: la Coop Paradis et l'Association des propriétaires riverains.

D'après les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale