•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa veut s'attaquer au problème de la fatigue des camionneurs

Un poids lourds sur l'autoroute 20 à Lévis.
Ottawa veut s'assurer que les camionneurs respectent les heures de conduite maximales. Photo: Radio-Canada
Jean-Philippe Nadeau

Le gouvernement fédéral rendra obligatoire l’utilisation de dispositifs de consignation électronique dans l'industrie du camionnage. Objectif : combattre la fatigue au volant et rendre les routes plus sécuritaires.

Les exploitants de camions et d’autobus commerciaux réglementés par le fédéral devront s'y conformer à partir de juin 2021.

Les dispositifs de consignation électronique permettent d'enregistrer le nombre d'heures qu'un conducteur de poids lourd a passées derrière le volant.

Ils sont conçus de façon à ce que les conducteurs respectent leurs heures de conduite quotidiennes et que ces heures soient enregistrées de façon appropriée.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, en a fait l'annonce jeudi au siège social de l'Association ontarienne des camionneurs, près de l'aéroport Pearson de Toronto.

Il affirme que cette façon de consigner les heures remplacera les carnets de bord des compagnies de camionnage.

Ces nouveaux dispositifs peuvent réduire les risques de fatigue chez les conducteurs et sont conformes à la réglementation des États-Unis. Ils sont d'ailleurs déjà utilisés sur les véhicules qui traversent la frontière.

Marc Garneau, ministre des Transports
Photo d'un homme en complet qui parle avec un autre homme portant une casquette dans la cabine d'un camion.Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau (au centre), à bord de la cabine d'un camion Photo : Radio-Canada

Pas plus de 13 h de conduite par jour

En vertu du nouveau règlement, un chauffeur ne pourra plus conduire son véhicule après 13 heures par jour et sera contraint de se reposer durant 8 heures consécutives avant de reprendre la route.

Les dispositifs de consignation électronique sont intégrés dans le véhicule et ils sont inaltérables, empêchant un chauffeur de falsifier ses heures de conduite.

Le ministre concède qu'il y a eu des inexactitudes dans le passé dans la retranscription des heures et parfois de façon délibérée .

L'Alliance canadienne du camionnage applaudit à la mesure. Son président, Stephen Laskowski, affirme que le règlement permettra d'éviter la manipulation des données dans les livres de bord des compagnies.

Moins de 20 % des camions et des autobus au Canada sont réglementés par le gouvernement fédéral, qui ne peut légiférer que sur certains camions de marchandises et les autocars qui traversent les frontières provinciales ou internationales.

La décision du gouvernement fédéral de réglementer de la sorte les heures de conduite des camionneurs survient un an après la collision qui a fait 16 morts et 13 blessés entre un poids lourd et un autocar transportant de jeunes hockeyeurs, à une intersection en milieu rural en Saskatchewan.

Le chauffeur du camion, Jaskirat Singh Sidhu, a été condamné à 8 ans de prison après qu'il eut plaidé coupable à 29 accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort et des blessures corporelles.

Le ministre Garneau a dit espérer que les provinces et territoires adoptent le même genre de réglementation sur les heures de conduite et de repos.

Toronto

Politique fédérale