•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lectures d'été 2019 | romans

Portrait en noir et blanc de l'autrice Fanie Demeule, de trois-quarts, devant un mur de briques peint.

L'autrice Fanie Demeule

Photo : Martin Legault

Radio-Canada

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs romans préférés, à mettre sur le dessus de votre pile d'ouvrages à lire cet été.

Sur la couverture du livre <i>Roux clair naturel</i>, de Fanie Demeule, on voit une partie d'un visage en styromousse, avec des cheveux roux.

La couverture du livre Roux clair naturel, de Fanie Demeule

Photo : Hamac

Roux clair naturel, de Fanie Demeule (Hamac)

Fanie Demeule, qui fait partie des 10 jeunes auteurs et autrices à surveiller en 2019 selon l'équipe, explore de nouveau le thème du contrôle du corps dans son deuxième roman, Roux clair naturel. Celle qui avait signé Déterrer les os en 2016 propose un thriller où l'étau se resserre sur les mensonges d'une fausse rousse.

La couverture du livre <i>Querelle de Roberval</i>, de Kevin Lambert : en arrière-plan, en gros plan, une photo d'écorce d'arbre barrée d'un jet de peinture orange.

La couverture du livre Querelle de Roberval, de Kevin Lambert

Photo : Héliotrope

Querelle de Roberval, de Kevin Lambert (Héliotrope)

S'inspirant du roman Querelle de Brest, de Jean Genet, Kevin Lambert, qui fait partie de nos 10 jeunes auteurs et autrices à surveiller en 2019, propose Querelle de Roberval, un roman social sur fond de grève. Son personnage principal, Querelle, ébranle les mœurs hétéronormatives d'une scierie du Lac; une revanche littéraire pour l'auteur originaire de Chicoutimi.

Sur la couverture du livre <i>Corruption</i>, de Don Winslow, on voit une plaque de détective en gros plan, et plus bas, un bandeau avec une citation de James Ellroy (« Totalement inoubliable. ») et de Stephen King (« Un triomphe. Pensez au Parrain, mais avec des flics. »)

La couverture du livre Corruption, de Don Winslow

Photo : Harper Collins

Corruption, de Don Wislow (traduction de Jean Esch, HarperCollins)

Un des meilleurs polars de l'année, selon Norbert Spehner et Isabelle Richer, membres du club de lecture « polars » de Plus on est de fous, plus on lit! Le roman, campé dans le milieu policier new-yorkais, mais qui pourrait facilement être transposé à Montréal, explore les dangers et les attraits de la corruption.

La couverture du livre <i>Ouvrir son coeur</i>, d'Alexie Morin : le titre, le nom de l'autrice et la maison d'édition sont écrits en blanc cassé sur fond bourgogne.

La couverture du livre Ouvrir son coeur, d'Alexie Morin

Photo : Le Quartanier

Ouvrir son coeur, d'Alexie Morin (Le Quartanier) – Prix des libraires du Québec dans la catégorie roman québécois

Un récit autobiographique fragmenté, dont l'action se situe à Windsor, dans les Cantons de l’Est, une ville « trop petite pour avoir un McDo mais assez grande pour avoir un Subway », où on ne rencontre pas souvent la différence. La narratrice, affublée d'un strabisme convergent sévère, raconte avec profondeur et lucidité ses moments de vulnérabilité, jusqu'à l'âge adulte.

Sur la couverture du livre <i>Ma dévotion</i>, de Julia Kerninon, il y a en arrière-plan la photo du visage d'une femme maquillée, les yeux fermés, les mains en partie couvrant ses yeux. Elle porte un vernis à ongles rouge et du rouge à lèvres rouge.

La couverture du livre Ma dévotion, de Julia Kerninon

Photo : Annika Parance Éditeur

Ma dévotion, de Julia Kerninon (Anika Parance Éditeur)

Une histoire d'amour atypique qui transcende les générations. Récit à rebours (on rencontre les personnages alors qu'ils sont âgés) de la relation intense d'un homme et d'une femme qui se sont connus à Rome avant de vivre des années de bohème à Amsterdam.

Découvrez le reste de notre sélection de lectures et de livres audio pour l'été 2019

Livres

Arts