•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles embuches en perspective pour le pont Gordie-Howe

Un pont.

Ce pont qui reliera le Canada aux États-Unis sera nommé en l'honneur du joueur de hockey canadien des Red Wings de Detroit, Gordie Howe.

Photo : Bridging North America et l'Autorité du pont Windsor-Détroit (APWD)

Radio-Canada

Les républicains qui contrôlent la Chambre de représentants du Michigan veulent interdire la mobilisation de fonds pour le futur pont international entre Windsor et Détroit, même si c'est le Canada le Canada qui paie la facture.

La proposition a été formulée par un comité mercredi et envoyée à la Chambre.

Plusieurs s'inquiètent du fait qu'une telle décision pourrait mettre un terme aux travaux ou tout au moins les ralentir grandement puisque le Canada rembourse le Michigan pour ses dépenses dans ce dossier.

Un élu républicain qui a participé à la rédaction du budget sur les transports soutient que la mesure ne mettra pas un frein au projet. Il explique qu'elle répond à une demande de plus de transparence dans les dépenses de l'État.

Les plans budgétaires proposés par le Sénat dirigé par les républicains et la gouverneure démocrate, Gretchen Whitmer, ne comprendraient toutefois pas de nouvelles mesures contre la construction du pont. De son côté, le département des Transports du Michigan affirme que le projet bénéficie d'un large soutien dans tout l'État.

Le pont Gordie-Howe devrait ouvrir en 2024. Le coût du projet est évalué à près de 6 milliards de dollars.

Avec les informations de Associated Press

Windsor

Infrastructures