•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme anti-avortement de Calgary fait le tour de Regina

Un panneau bleu indiquant «Gardez l'avortement légal» et l'autre, rouge, disant «Arrêtez les avortements maintenant»
Le directeur de la région ouest du Centre canadien pour une réforme bioéthique, Cameron Côté, recommande d’aider la mère plutôt que d’opter pour l’avortement. (archives) Photo: AFP / Getty Images
Sophie Chevance

Un organisme pro-vie de Calgary a fait une tournée dans la capitale de la Saskatchewan pour distribuer des dépliants anti-avortement.

Sur Facebook, plusieurs habitants de Regina mentionnent avoir reçu dans leur boîte aux lettres des dépliants anti-avortement du Centre canadien pour une réforme bioéthique, au cours de la semaine dernière.

Une Réginoise, qui préfère garder l’anonymat, dit avoir immédiatement jeté le dépliant.

Des membres du groupe pro-vie en ont aussi fait la distribution près de trois écoles secondaires.

Le superviseur des communications des Écoles publiques de Regina, Terry Lazarou, confirme que des membres du groupe anti-avortement ont donné des dépliants à l’extérieur de l’école catholique Miller, de l'école Campbell Collegiate et de l'école Sheldon Williams Collegiate.

Cet organisme se présente devant ces établissements, chaque année, selon lui.

Humaniser le foetus

Le Centre canadien pour une réforme bioéthique fait passer son message à partir d’images chocs, montrant notamment des foetus humains. L’organisme dit dénoncer le caractère inhumain de l’avortement, légal au Canada depuis 1988.

Nous voulons que la population réalise que nous sommes en train de discriminer les droits de vies humaines avant la naissance.

Cameron Côté, directeur de la région Ouest du Centre canadien pour une réforme bioéthique

Cameron Côté indique que l’initiative de son organisme n’est pas liée à la récente annonce de la couverture universelle de la pilule abortive en Saskatchewan.

Lutter contre les informations biaisées

De son côté, Action Canada pour la santé et les droits sexuels, un organisme pro-choix, s’inquiète des informations transmises par ce type d’association.

Ce sont des images choquantes et scientifiquement fausses quand il s’agit de décrire une procédure médicale commune et importante pour la santé reproductive.

Frédérique Chabot, directrice de la promotion de la santé d'Action Canada pour la santé et les droits sexuels

Frédérique Chabot déplore la recrudescence de certains mythes, selon lesquels l’avortement peut causer le cancer du sein ou engendrer des risques pour la fertilité, par exemple, ce qui n’est pas scientifiquement avéré, selon elle.

Elle invite la population à se renseigner auprès de ressources telles que les centres de services en santé sexuelle ou les cliniques en santé sexuelle, afin d’avoir de l’information neutre sur l'avortement.

Avec les informations de Karel Houde-Hébert.

Saskatchewan

Avortement