•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours pas de contrat de travail pour les préposés du Manoir Champlain de Chicoutimi

L'extérieur du Manoir Champlain

L'édifice du Manoir Champlain est situé au centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Manoir Champlain de Chicoutimi pourrait être de nouveau touché par un débrayage. Les 120 préposés de la résidence pour aînés, qui sont membres du Syndicat québécois des employés de services (FTQ), se prononceront le 26 juin sur un mandat de grève d'une semaine, à déclencher au cours de l'été.

Un premier débrayage de trois jours, il y a moins de deux semaines, n'a pas permis de faire débloquer les négociations qui achoppent principalement sur la question du salaire. Le syndicat demande 15 $ l'heure à l'embauche, soit une augmentation de deux dollars.

Le conciliateur au dossier n'est pas parvenu à faire asseoir les deux parties à la table depuis le premier débrayage.

Là, on va aller chercher un mandat de grève de sept jours. Ça va nous permettre de poursuivre les négociations et de montrer à l’employeur que nous, on est prêts à tout. Ce n’est pas souhaité, ce n’est pas ce qu’on désire, faire la grève. Ce qu’on souhaite, c’est que l’employeur mette des sous sur la table , affirme Annie Potvin, conseillère au Syndicat québécois des employés de service.

La FTQ est aussi à la recherche de mandats de grève d'une semaine dans 12 autres résidences pour personnes âgées du Québec.

Environ 400 personnes habitent au Manoir Champlain.

D'après les informations de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations de travail